Le Parfum - Edito 2012 - Provence Magazine
Blues et PolarAccueil A LIRE title=
A LIRE
A VOIR... title=
A VOIR...
LES INFOS  title=
LES INFOS
PARTENAIRES title=
PARTENAIRES
CONTACTS title=
CONTACTS
LA PRESSE title=
LA PRESSE

Le 15e festival Blues & Polar de Manosque consacré à "La cuisine des mots" s’est achevé le 26 août au parc de La Rochette. 1200 spectateurs ont assisté à cette dernière édition.


Articles de cette Rubrique


2017 : DERNIER FESTIVAL !

INFOS EN BREF

EDITION 2015

Edito 2015 "Le Secret"

Retour sur 2014 "La folie de la nuit..."

Retour sur 2013 "Le polar et Marseille : Marseille bleue-Marseille noire"

Le Parfum - Edito 2012

Retour sur 2012 "Le Polar et le parfum"

Retour sur 2011 "Le Polar et l'amour fou"

INFOS EN BREF

BLUES & POLAR
VOUS RECOMMANDE

JPEG


* UN FILM

 "AU-REVOIR LÀ-HAUT" : PLUS QU’UN FILM, UNE ŒUVRE D’ART !

JPEG

- Tiré du roman éponyme de Pierre Lemaître récompensé par le Prix Goncourt en 2013, "Au-revoir là-haut", le film de l’humoriste Albert Dupontel est un véritable coup de poing, en forme de coup de foudre et de coup de cœur, comme rarement vu sur grand écran depuis "Éléphant man". La guerre effroyable des tranchées de 14-18 y est filmée avec une vérité crue qui nous scotche à notre siège pendant quelques petites minutes - une éternité pourtant ! - tant on se sent aspiré sous terre, par les tirs d’obus, les explosions, et l’enfer de feu venu de la mitraille.
Mais c’est la poésie émanant de cette "Gueule cassée" magnifiée par des masques réparateurs qu’auraient pu signer Jean Cocteau qui porte ce chef d’oeuvre au point qu’on a l’impression de marcher sur un fil de sentiments divers et inattendus au fur et à mesure que l’on avance dans le temps. L’escroquerie de la vente de monuments aux morts (fait réel) aux municipalités se transforme petit à petit en polar, avec de l’amour, du fric à gogo... mais le destin (on vous laisse découvrir ça) sera au bout du chemin.
On retrouve un Niels Arestrup, magnifique lion de scène, et une distribution où les comédiens de la Comédie française théâtre Laurent Lafitte et Michel Vuillermoz sont tout simplement superbes de vérité.
Un très grand film dont on ressort ébloui avec des étoiles plein la tête...

Jean-Pierre Tissier

SUR LE MUR DES SONS..

"Il n’y a rien qui ne puisse nous faire baisser les yeux, plier les genoux, et lâcher le crayon !"
- Pierre Bergougnoux, professeur d’histoire de la création littéraire aux Beaux-Arts de Paris.

"L’avenir, c’est le désir ; pas la peur !"
- Patrice Chéreau, metteur en scène.

"Pour moi, la vie est une larme de toutes les couleurs et de tous les états."
- Arno, chanteur belge.

"La vraie foi, c’est modeste, c’est silencieux, et ça fait pas de bruit."
- Éric-Emmanuel Schmitt, écrivain-auteur de pièces de théâtre.

"Les mélodies améliorent la vie."
- Erik Truffaz, trompettiste.

"J’ai reconnu le bonheur au bruit qu’il a fait en partant."
- Jacques Prévert, poète.

"On ne peut pas vivre heureux avec la peur. Et contre la peur, il n’y a que l’espoir !"
- Kheiron, humoriste.

"Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde !"
- Albert Camus, écrivain. (Phrase initiée par la pensée de Brice Parrain sur une philosophie de l’expression 1944).

"Le blues est un frisson convulsif qui touche le bas-ventre."
- Robert Johnson, bluesman.

"Sans les livres, on ne serait pas ce qu’on est !"
- Elisabeth Brami, écrivain-psychologue.

"Je n’ai pas la foi : j’ai l’espérance."
- Jean D’Ormesson, écrivain.

"Les épices sont à la cuisine, ce que la ponctuation est à l’écriture et à la littérature."
- Olivier Roellinger, cuisinier.

"Juger, c’est déjà ne pas comprendre."
- André Malraux, écrivain, ministre de la Culture.


JPEG


* DES LIVRES

"*** LE PARRAIN ET LE RABBIN"
DE SAM BERNETT (Editions du Cherche-midi)

JPEG

- Les noctambules passionnés de rock et de radio dans les années 70-80 se souviennent avec émotion de Georges Lang (RTL), Claude Villers et Jean-Pierre Lenoir (France-Inter) et de Sam Bernett sur Europe 1. Quatre journalistes bilingues habités d’une grande passion musicale outre-Atlantique et anglo-saxonne qui nous ont fait découvrir - nous, enfants du baby-boom - les concerts en "live" retransmis en direct de Détroit, Chicago ou Londres ; sans oublier la diffusion de morceaux pas encore sortis en France à l’heure où l’on roulait sur la route au-delà de minuit, tous feux allumés et cigare au bec...
Mais Sam Bernett, créateur des deux clubs mythiques que furent le Rock’n’roll circus et de la Tour de Nesles à Paris, n’a pas oublié qu’il a débuté dans le journalisme à New York au fameux New York Times.
Et après plusieurs biographies d’artistes (Renaud, Coluche, et Jim Morisson), il vient d’écrire un véritable roman proprement incroyable et passionnant : Le parrain et le rabbin".
Et il y a fort à parier qu’il y a beaucoup de lui-même dans cette histoire insensée que seule une guerre peut parvenir à donner naissance... Car dans Sam il y a du Samuel, et de là vraisemblablement toute l’origine de cette épopée de gamins juifs cachés dans une école de Milan en Italie, et qui pour échapper à une rafle de l’armée allemande et des fascistes italiens, le 15 novembre 1943, décident de partir en pleine nuit, vers la frontière suisse, guidés par un rabbin charismatique au nom imprononçable.
Mais avancer dans la neige en altitude devient vite une vraie galère...

C’est là que l’Histoire (avec un grand H) nous rejoint via l’existence du Rescue comitee chargé en 1943 à New York de sauver les Juifs de l’holocauste. Mais comment faire pour agir à des milliers de kilomètres de l’Italie ?
Sam Bernett, dans un style fait de phrases courtes et de mots bien sentis, nous entraîne dans une aventure passionnante où la seule issue de secours pour ces gamins coincés dans un refuge de montagne, débouche finalement sur une sollicitation... de la mafia italienne ! A se damner et à manger son chapeau et ses tresses ; mais après avoir avalé un camion de couleuvres, ça marche !
Le parrain Bonano vacille.... sur 150 pages.
Un livre à dévorer avec bonheur, et qui pourrait bien valoir un film un jour, tant les anecdotes vraisemblablement authentiques, comme cette histoire de vendre des poux pour éviter à certains d’aller au front, sont riches en imaginaire et en émotion.

* Sam Bernett a animé les ondes d’Europe 1 pendant cinq ans, mais il a surtout été le grand maître des émissions rock sur RTL pendant vingt ans de 1966 à 1986. Outre les clubs fantastiques que furent le Rock’n’roll circus et la Tour de Nesles, car c’est là que se passait l’actualité musicale aux environs de 1968, il a participé également à la naissance du Bus Palladium, puis bien plus tard à la naissance de la radio RFM dont il fut un des fondateurs avec l’ami Alain Rivet (ci-dessous) installé à Volx, et fidèle de Blues & Polar.

JPEG

* Sam Bernett a participé par deux fois au festival Blues & polar à Manosque pour ses ouvrages sur Jim Morisson, chanteur des Doors qu’il a découvert en état de mort dans les toilettes du Rock’n’roll circus. Mais l’histoire (modifiée par des personnages troubles) a retenu qu’il est mort d’une overdose dans sa baignoire...

Jean-Pierre Tissier

*** "DANS LES ARCHIVES SECRÈTES
DU QUAI D’ ORSAY" (Editions de L’Iconoclaste)

JPEG

- Du 8 mai 1945 à la date terrible du 11 septembre 2001 et la pulvérisation des deux tours jumelles à New York, ce "pavé" sorti aux éditions L’Iconoclaste confirme une nouvelle fois l’immense talent de cette maison d’éditions qui sait magnifier l’Histoire en mêlant l’information et la beauté de l’objet-livre.Retour ligne automatique
Après "A la table des ambassades" qui fut le livre repaire de notre festival Blues & Polar 2017 consacré à "La Cuisine des mots", ce "Quai d’Orsay" passionnant nous fait découvrir l’histoire du monde au travers des écrits parfois prémonitoires des serviteurs de l’Etat français essaimés dans le monde entier. Retour ligne automatique
De la fin de la Seconde guerre mondiale et tous ses secrets dont certains n’apparaissent qu’aujourd’hui, à l’effondrement du Mur de Berlin, voilà un livre historique qu’on déguste par séquences avec gourmandise et réflexion, car c’est l’histoire du monde, avec parfois ses horreurs comme les atrocités des khmers rouges au Cambodge, qui défile sous nos yeux.

JPT

"ENTRE DEUX MONDES" D’OLIVIER NOREK

PNG

- Notre Coup de cœur Blues &Polar 2015 était l’invité de François Busnel dans "La Grande Librairie" ce jeudi sur France 5. Après Karine Giebel, Ingrid Astier... et René Frégni également invité l’an dernier sur ce plateau littéraire, preuve est faite qu’à Blues & Polar on savait deviner les talents de demain...

JPEG

* "Entre deux mondes " est édité chez Michel Lafon.

JPEG

Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l’attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir. 
Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu’il découvre, en revanche, c’est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n’ose mettre les pieds. Un assassin va profiter de cette situation. Dès le premier crime, Adam décide d’intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est flic, et que face à l’espoir qui s’amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou.
Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu’elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d’ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.“”

JPT

*** À LA TABLE DES DIPLOMATES (Editions L’Iconoclaste)

JPEG JPEG

- Un bouquin incroyable réalisé sous la direction de Laurent Stéfanini, diplomate et chef du protocole à l’Elysée et au Quai d’Orsay de 2010 à 2016, aujourd’hui ambassadeur de France auprès de l’Unesco.

"La table des diplomates a donné de l’éclat à notre art" Auguste Escoffier

- On y découvre les menus élaborés pour les grandes repas diplomatiques entre chefs d’Etat, où la moindre erreur au menu peut se révéler comme une provocation.....
Imaginez un saucisson pur porc à la table d’un dirigeant arabo-musulman..
"A la Table des diplomates" est un livre qui se dévore littéralement des yeux en feuilletant tous les chefs d’oeuvre de l’art culinaires déclinés sur la table, mais on y trouve aussi - via l’apport des Archives nationales - des rappels historiques qui ne manquent pas de sel. Ainsi en temps de guerre, notamment le 25 décembre 1870 (99e jour du siège de Paris) où il a fallu tuer les animaux du Jardin acclimatation pour présenter un menu de Noël atypique... et exotique.
Chameau, ours, loup, chats, rats, éléphant... étaient donc au menu de la table de fête... Mais Chateau Palmer, Latour Blanche, Mouton Rotschild, Romané Conti et Grand Porto 1827 étaient là pour régaler les gosiers. Pas de la bibine, en l’occurence !

Jean-Pierre Tissier

* Voir les autres commentaires de lecture sur les livres lus par notre comité de lecture dans notre rubrique A LIRE.....


INSTRUMENTS DE MUSIQUE

 LE SAXOPHONISTE ERIC FILLOU DEVIENT LUTHIER PRÈS DE CORRENS (VAR)

Eric Fillou sax de JMU et les Diables, Urban sax.... et j’en passe, s’est installé au Val (83143) 2459 route de Bras, près de Correns dans le Var au beau milieu des vignes. Il répare vent, bois et cuivres. C’est à 45 minutes de Manosque....
* Tel 0 6 08 03 45 80. Site :eflutherie@free.fr


* DES CONCERTS

DIMANCHE 19 NOVEMBRE
A ORAISON (04) :
AUTOMATIC CITY ET JOHNNY RAWLS

AUTOMATIC CITY (Lyon) insuffle des rythmes tribaux dans les mélodies vaudou venues du Bayou. Le groupe agrémente avec des instruments traditionnels comme le Sitar électrique ou encore le Stylophone, outil musical électronique et primitif. De cette mixture musicale est induite une ambiance lourde et humide telles les journées caribéennes… Avec leur nouvel album « Bongoes and Tremoloes », Willie Dixon, Chuck Berry ainsi qu’Elvis Presley sont passés à la moulinette contemporaine, tout en gardant l’esprit originel de ces titres intemporels.
Avec Eric Duperray : (guitare acoustique, chant), Emmanuel Mercier (guitare, chant), Raphaël Vallade (contrebasse) et Zaza Desiderio (percussions).
Lien vidéo : www.youtube.com/watch?v=2gM5JJ1uYBI

En 2e partie : JOHNNY RAWLS (USA)
- En 2008, Johnny publie son plus gros succès, avec l’album Red Cadillac qui est élu meilleur album de l’année par Living Blues Magazine. Publié en 2009, Ace of Spades est resté dans le top 20 pendant trois mois. En 2014, Johnny publie avec son ami Otis Clay (aujourd’hui disparu) le magnifique Soul Brothers.
L’ensemble de la discographie de Johnny Rawls est de très haut niveau et s’ancre dans la tradition Soul-Blues Sudiste. Johnny Rawls sur la scène de l’Eden… un évènement dont personne n’osait rêver…

* Johnny Rawls (guitare & chant) sera entouré de Alberto Marco (orgue), Kenan Özdemir (guitare), Erkan Özdemir (basse) et Levent Özdemir (batterie).
Liens vidéos :
www.youtube.com/watch?v=Y9iKIZUkbTc
www.youtube.com/watch?v=7RlIpLn0Ypo
www.youtube.com/watch?v=yPLTEwmUn-E
www.youtube.com/watch?v=RlU7f3zqspk

* Ouverture des portes à 16 heures. Billetterie sur place. Tarifs : 17 € et 13 € (adhérents) . 10 € (demandeur d’emploi). Gratuit pour les moins de 18 ans.

CONCERT DE NOEL
DU RÉVÉREND A PLAN-DE-CAMPAGNE

JPEG JPEG

- Dernier concert de l’année 2017 pour le Trio du Révérend avec Gilles Dauvergne (chant), Djangolou (harmonica),et le très éclectique Alain Soler (chant, batterie, guitare, sax, trompette... ) le vendredi 22 décembre à 21 heures au restaurant-bar Le Coco-Loco", chemin de la grande campagne à Plan-de-Campagne à Cabriès.
Au programme : folk, blues et rockabilly. Une musique joyeuse pour finir l’année en beauté et avec du sens.

* Réservations si vous desirez manger au 04 42 87 26 80.

JPEG


SUR LA TÉLÉ

REGARDEZ "ENVOYÉ SPÉCIAL" DU 26 OCTOBRE SUR L’AFFAIRE BOULIN
EN REPLAY

JPEG

- A Blues & Polar, nous avons toujours suivi les méandres du crime d’Etat qu’est très vraisemblablement l’Affaire Robert Boulin via sa fille Fabienne invitée à deux reprises à notre festival, et notamment en août dernier.

JPEG

Elise Lucet et le grand reporter de France Inter Benoit Collombat qui suit cette affaire depuis la mort de Robert Boulin ont proposé le 26 octobre sur France 2, un reportage d’une grande qualité journalistique qui met en lumière toutes les zones d’ombre de ce drame dont on pourrait et devrait connaitre la vérité dans les mois ou années qui viennent car la Justice disposerait aujourd’hui du nom des deux commanditaires de l’assassinat de Robert Boulin.

JPEG

Il y a de grandes chances que l’un des deux soit déjà mort .... et qu’on attende la fin de l’autre pour délivrer enfin une réponse.
Tout peut arriver !!!

* En attendant regardez en replay via France 2, cet "Envoyé spécial" édifiant sur les pratiques politiques de l’après-guerre......

JPT

UN SPECTACLE

KHEOPS" :
"LE BLUES LITTÉRAIRE
DE JEAN-CLAUDE IZZO

JPEG

- La Compagnie Coup d’Chapeau, originaire de Marseille, propose des lectures et balades musicales autour de "Total Khéops", roman de Jean Claude Izzo.
Ce projet a été créé au départ en déambulation au coeur même du quartier du Panier à Marseille, et adapté par la suite en intérieur. Le public à travers des projections de photos va déambuler sans même quitter son fauteuil dans les ruelles de Marseille, plonger dans l’univers d’un polar dans les lieux même où se déroule l’histoire.
Jean-Claude Izzo qui aimait particulièrement le jazz et le blues, parsème son texte de références musicales précises : titres et noms d’auteurs des musiques citées. On en dénombre plus d’une trentaine... En recréant une ambiance très proche de celle du roman au son de son saxophone, Dolf fait découvrir l’univers sonore dont est enveloppée l’histoire.


UN LIEU À DÉCOUVRIR

 LA MAISON DU BLUES À CHATRES SUR CHER

JPEG

- Jack Garcia génial créateur de la Maison du Blues - unique concept du genre en France, au cœur du Berry à Châtres-sur-Cher - nous a reçus avec une grande fraternité, samedi soir dans son fief, pour le concert du Jersey Julie Blues band.
Une formation biterroise, mais néanmoins très internationale avec une chanteuse-saxophoniste américaine hors du commun, non sans rappeler Janis Joplin par le charisme, la voix et l’allure, mais avec un jeu de sax aux réminiscences du glorieux Jr Walker dans les années 70.

JPEG

Ce blues chaud venu du bayou en a scotché plus d’un, à commencer par votre serviteur totalement sous le charme de ce quartet drivé par un épatant Jimmy à la batterie, un excellent clavier, et un guitariste-chanteur dont le timbre fleurant bon l’Occitanie donne aux paroles ricaines, la couleur de la Louisiane et du bayou avec beaucoup de naturel.

JPEG

- Si d’aventure vous êtes dans le secteur de Tours, Orléans, Blois, Châteauroux, Vierzon, Bourges ou Romorantin, allez découvrir ce véritable Café associatif tenu par Jack Garcia, son équipe, et toute une bande de joyeux bénévoles évoluant dans l’esprit de Blues & Polar eux-aussi. Merci de l’accueil Jack.

Jean-Pierre Tissier

JPEG

* La Maison du Blues, 42 rue du 11 novembre 1918 à Châtres-sur-Cher (Loir-et-Cher) est ouverte le vendredi de 17 h 30 à 23 heures. Le samedi de 20 heures à minuit avec un concert à 21 heures (10 €). Courriel : lamaisondublues@gmail.com
Tel 06 66 42 70 24. Réservations 06 24 77 71 58.

- Ce lieu intimiste de concert que Blues & Polar (voir ci-dessus) a découvert récemment est une réussite inespérée avec 456 adhérents (en 4 mois) et une fréquentation régulière pour l’ensemble des concerts (19 concerts avec 45 personnes en moyenne) avec un public majoritairement local (350 adhérents de la région).


LES ECHOS...

  JEAN-MICHEL LAMBERT (LE JUGE DE L’AFFAIRE GRÉGORY) ÉTAIT À BLUES & POLAR EN 2008 ET 2009

JPEG
JPEG

- La nouvelle de son suicide confirmé par l’envoi de plusieurs lettres post-mortem à son épouse Nicole, au journal Le Républicain Lorrain.... nous a atterrés, mais pas vraiment surpris.
Jean-Michel Lambert, celui qu’on a surnommé péjorativement "Le Petit juge" dans l’Affaire Gregory, était venu participer à deux reprises, en 2008 et 2009 au festival Blues & Polar en compagnie de Nicole, son épouse.
L’occasion pour nous de mieux connaitre cet homme, qu’on sentait en permanence torturé par cette affaire, toujours non résolue et qui est autant ancrée dans l’esprit du grand public via les médias que l’Affaire Dominici à Lurs.
Les nouveaux rebondissements de l’enquête - actuellement en cours - nous ont inquiétés, car on savait que Jean-Michel Lambert allait en souffrir de nouveau.
Celui qui se sentait si bien à Manosque, à boire un verre à une terrasse place de la mairie, lors du marché du samedi matin, ne l’a pas supporté et il s’est donné la mort.
Destin tragique d’un homme las et fatigué à qui on avait confié à l’époque une affaire certainement bien trop délicate pour un jeune juge submergé de travail et hyper stressé...
Nous garderons, nous, le souvenir d’un couple amoureux et d’une grande courtoisie, épris de culture, car Nicole peignait avec un certain talent....
Blues & Polar s’associe à la peine de toute sa famille, et salue Nicole son épouse, ainsi que ses enfants.

 JPT& FOG CONTRE L’ILLÉTTRISME

- Le 8e Forum contre l’illettrisme organisé par notre partenaire le Crédit Mutuel Méditerranéen s’est déroulé le jeudi 15 juin à l’Alcazar de Marseille en présence de nombreux invités dont Franz-OlivierGiesbert - parrain de Blues & Polar et du Forum 2017 - la comédienne aixoise Andréa Férréol ,et les représentants des 13 associations sélectionnées pour ce Prix doté de chèques allant de 500 € à 2000 € pour le gagnant.

JPEG

En l’occurrence, l’association Champ contre champ de Marseille qui réalise un journal pour les collégiens avec l’aide des journalistes du Club de la Presse arseille-Provence-Alpes du sud.
Un projet parrainé depuis cinq ans par les journalistes Pauline Cherki et Isabelle Staes, aujourd’hui directrice de France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur et qui sera présente le 26 août à Manosque pour remettre à un jeune auteur le dernier Coup de cœur Blues & Polar/Comtes de Provence décerné chaque année en hommage à Sylvie-Turillon ; journaliste vice-présidente du Club de la Presse, décédée quelques jours avant de remettre le Prix Blues & Polar 2011.
Jean-Pierre Tissier président de Blues & Polar a animé aux cotés de Franz-Olivier Giesbert - nouveau responsable éditorial de La Provence depuis le 12 juin - ce forum très couru par les associations et qui oeuvre de manière concrète à encourager les initiatives citoyennes contre l’illettrisme.
En 2018, le parrain du Forum sera Boris Cyrulnik.

JPEG

 Le cierge de Pâques imaginé par Chantal Giraud scintille au prieuré de Ganagobie

JPEG
- Chantal Giraud qui a déjà réalisé deux fois le Coup de cœur Blues & Polar/Comtes de Provence décerné chaque année en hommage à la journaliste Sylvie-Turillon, ancienne vice-présidente du Club de la Presse Marseille-Provence-Alpes du sud a de nouveau confectionné le cierge pascal du monastère de Ganagobie (04) qui surplombe la vallée de la Durance, près de Lurs. Un lieu magique et de paix.
JPEG
Ce cierge où se mêlent cendres, feuilles d’or et encens a été allumé au cœur de la nuit de Haute-Provence. Allez visiter la chapelle de Ganagobie, ouverte au public. Un instant de sérénité formidable, que l’on soit croyant ou pas.

 Lightin’Up, le dernier CD de Daddy MT

- C’est avec un très grand plaisir que Daddy MT & The Matches(groupe invité à Blues & Polar en 2012) vous incite à découvrir son nouvel album dénommé Lightin’ Up. Au menu, douze compositions originales 100% blues en écoute et disponible à la vente sur le site : http://daddymt.wixsite.com/home/music
"J’’ai mis beaucoup de moi dans ce deuxième album, explique Mathieu leader du groupe. Au fil des titres, je parle de ces instants et sentiments simples du quotidien que j’ai pu vivre, et surtout de ma vie de famille, d’homme, de père et de mari qui y occupe une grande place. Ma femme Marlène, qui a beaucoup participé à l’élaboration de cet album, m’a fait le plaisir de venir y chanter avec moi et de m’offrir un titre dans lequel elle vous raconte notre rencontre. J’espère que vous prendrez autant de plaisir à l’écouter que j’en ai eu à le jouer."

JPEG

*** VIN ET PHOTOGRAPHIE
AU CHÂTEAU DE CLAPIER
À MIRABEAU (84)

Rock seventies" au Château de Clapier. Situé à 15 minutes de Manosque, à deux pas du Pont Mirabeau enjambant la Durance, le Domaine du Château de Clapier à Mirabeau (Vaucluse) - sponsor de Blues & Polar - accueille toujours les clichés noir & blanc de Jean-Pierre Tissier saisis dans les années 70 à l’Olympia à Paris, puis dans les années 80 sur les scènes de Provence, notamment au château de l’Empéri à Salon-de-Provence.
Léo Ferré, Martin Circus, Chuck Berrry, Muddy Waters, Magma, John Lee Hooker, Richie Heavens, Sylvie Vartan....vous y attendent, et même une étonnante photo de Marcel Pagnol prise à son domicile, pour Télémagazine, deux semaines avant sa mort.
JPEG

* Une exposition à découvrir, tout comme les vins superbes et élégants de Thomas Montagne à l’image de cette cuvée baptisée joliment Soprano - existant dans les trois couleurs (blanc, rosé et rouge) - et qui atteste de son amour pour la musique lyrique.

JPEG

JPEG

JPEG



GASTRONOMIE

 Les bons Psaltis de Provence

JPEG
- Découvrez le site de Pierre Psaltis ! L’ancien critique culinaire de La Provence et de Gens du sud dont la plume acérée a souvent décoiffé plus d’un "cuistot du dimanche" se prenant pour Paul Bocuse, mais nous a aussi indiqué de très bonnes adresses méconnues, dirige aujourd’hui un site internet passionnant et très actif sur les bon plans bars et resto en Provence. Une référence ! Tapez : http://www.psaltis.fr/



CD : LES NOUVEAUTÉS

 Southern echoes : le nouveau Leadfoot Rivet

JPEG

- Il est encore tout chaud. Le nouveau CD de Leadfoot Rivet enregistré à Oraison au studio de Jean-Paul Avellaneda vient de nous arriver. Et c’est un véritable petit bijou dans un écrin de présentation superbe. A écouter sans modération, et en boucle !

- Outre son superbe CD "Southern echoes" qui vient de sortir et qu’il a présenté au 13e festival Blues & Polar, Alain Rivet a également enregistré l’an dernier un CD "live" au New Morning à Paris, entouré de Stan Noubard-Pacha et du fin guitariste Patrice Boudot-Lamot, il nous envoie cette petite vidéo tournée sur "Your a fool for yourself et le sublime "Road to Cairo".

Chapeau Alain ! ça va de soi !. L’occasion de découvrir (pour certains) ou redécouvrir pour d’autres, un chanteur à la voix de basse extraordinaire. Un mix savoureux entre Barry White, Léonard Cohen et Otis Redding. Un trait de tabasco et de colère au final... et agitez avant de servir !!!

Cliquez les amis ! Cliquez ! http://www.youtube.com/watch?v=VIMhPpWCtw4&sns=em http://www.youtube.com/watch?v=311PHAjVJco&sns=em] http://www.bbc.co.uk/programmes/b049xj8h

- Il est sans doute le plus américain des bluesmen français, à moins que ce ne soit le contraire, et il a tellement accompagné ou été accompagné par les meilleurs que l’on finit par ne plus savoir s’il est un grand sideman ou au contraire un grand entertainer, à moins que ce ne soit les deux … Ce que l’on sait par contre, c’est que non content d’être un grand artiste, Leadfoot Rivet est un superbe songwriter qui laisse son âme trainer depuis belle lurette sur les routes poussiéreuses du Sud des Etats Unis et qu’il en rapporte à chaque fois des trésors de blues et de folk blues, et ce n’est pas ce nouvel effort du chanteur et guitariste qui nous démentira puisque l’on y trouve une collection de chansons qui forme au bout du chemin une sorte de roadtrip à la Kerouac

… Soutenu par une équipe de fines gâchettes où l’on remarque forcément Anson Funderburgh, Stan Noubard-Pacha et Jean Paul Avellaneda aux guitares, Slim Batteux aux claviers ou encore Stéphane Avellaneda à la batterie, Leadfoot Rivet met comme toujours le pied sur l’accélérateur et nous propose une quinzaine de morceaux dont pas moins de onze compositions, des titres sur lesquels planent les ombres de Stax ou encore de Muscle Shoals avec à la clef des chansons bien remuantes et bien énergiques et juste en face de superbes blues ballads à vous dresser le plus court des poils …

De « The Bullfrog » à « Ghost Train », de « Highly Educated Fool » à « Damned Tourists ! » ou de « Miss Paranoia » à « The Game Of Love », c’est un mélange subtil où la voix chaude et puissante se marie à merveille à des instrumentations du plus bel effet que l’on croise, le résultat d’ensemble dépassant de la tête et des épaules ce que l’on peut attendre d’un simple album de blues pour nous offrir un véritable road book qui passe des clubs miteux aux chapelles et des juke joints aux concert halls en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

A la fois chanteur de blues, crooner et preacher, Leadfoot Rivet nous prouve une fois encore toute l’étendue de son talent et ce n’est pas pour nous déplaire, loin de là ! Un bon album de musiques américaines Made in France qui n’a rien à envier à ce qui se fait là-bas …

Fred Deforge (Dixiefrog)


  Nasser Ben Dadoo : Superbe "Dog’n wolf"

JPEG
JPEG

- Créée en 2007, la Clique Production intervient sur la gestion de carrière musicale d’artistes de la région marseillaise, mais au-delà également. En ce moment, le label suit attentivement Nasser Ben Dadoo, bluesman issu des quartiers nord de Marseille. Et s’il n’a pas connu les champs de coton de Mississipi, le blues coule dans ses veines.

En 2008, après avoir créé le groupe Hat man session, Nasser Ben Daddo a effectué les premières parties (chemin obligatoire !) de Billy Branch ou du duo Mountain men.

En 2015, le groupe s’est enrichi d’un extraordinaire harmoniciste, Marko Balland, que l’on a découvert il y a une vingtaine d’années dans les Alpes-de-Haute-Provence aux côtés de la Marque jaune des amis Pierre Montels et Fabien Chapon. Un vrai choc face à un dieu du Hohner ou du Lee Oskar.... Après avoir évolué également avec Café Bertrand, puis avec son propre groupe, Marko Balland a rejoint Nasser Ben Daddo et intervient "entre chien et loup" sur plusieurs titres.

On adore notamment "Pony Blues" sur lequel tout son immense talent peut s’exprimer, d’autant que la formation phocéenne dispose d’un clavier dont le son orgue Hamond des "seventies" rappelle bigrement celui de Stevie Winwood et du Spencer Davis group.
On aime beaucoup aussi ce titre "Feel like a gypsy" où la belle voix chaude et dirty de Nasser Ben Dadoo fait merveille. Souhaitons-leur d’occuper la scène de nombreux festivals.

*Contact 09 81 63 30 98 * Courriel : info@laclique-production.com

JP.T

  Hometown : le nouvel album de Vincent Bucher

- Vincent Bucher présente son premier album solo, "Hometown", reflet de la richesse de son parcours musical. Nominé aux Grammy Awards 2013 avec le groupe Héritage Blues Orchestra, désigné meilleur harmoniciste français à deux reprises (Trophées France Blues).
Le talent de Vincent Bucher , reconnu internationalement, l’a mené à collaborer aux Etats-Unis avec de grandes figures du blues : Louisiana Red, Eddie C. Campbell, Jimmy Johnson, Lurrie Bell, John Primer, Billy Branch, etc. qui font appel à lui pour ses qualités de musicien, mais également de producteur-arrangeur.
Ouvert à d’autres horizons musicaux, Vincent Bucher a tourné, enregistré, avec des artistes aussi divers que CharlElie Couture, Paul Personne, Bill Deraime, Boubacar Traoré, Tao Ravao. Ces collaborations l’ont mené sur les grandes scènes et festivals du monde entier.

- Visionnez sa vidéo :

Vincent Bucher - Hometown-Cheers and handshakes - 23 juin 2014 from equipe-interactive.com on Vimeo.


- Pour programmer cet artiste contactez Charlotte Nivert : e-mail : charlotte@exposemusic.fr tel : au 06 73 77 32 75.


  Découvrez Blues Etc

Ils sont de Beynat en Limousin et ont déjà de la bouteille !!!
Mais allez les découvrir sur www.myspace.com/bluesetc19 et sur you tube : Derek and Jack bluesetc. Ils ont joué cet été dans pas plusieurs festivals de leur belle région comme Brive festival, Les Nuits de nacre à Tulle , l’Ecrin d’émail à Limoges ou Zickenscène à Brive. Et on aime ce qu’ils font ! A découvrir une belle version de "Love in vain" et un blues très rural aux accents de vérité, sincérité et simplicité.
Tout ce qu’on aime à Blues & Polar..
Contact : 06 82 45 92 33 et 06 89 35 09 92.


  Jérôme Piétri : "Gone fishin’"

Il a sûrement grandi à l’écoute des Cream version Bruce, Clapton, Baker... Jérôme Piétri joue le blues avec une passion jamais démentie.


  Le dernier Cotton Belly’s est arrivé

- On les adore depuis leur passage - pourtant perturbé par la pluie - il y a trois ans au festival Blues & Polar à Manosque.
Simples, gentils, talentueux, artistes jusqu’au bout des doigts, les bluesmen parisiens aux allures de fermiers ricains viennent de sortir un petit bijou de CD qu’il faut absolument vous procurer à défaut de les voir sur scène. Entre Blues Travellers et Paul Rodgers, le chanteur (à la voix pas possible) nous entraîne dans un rythme original empreint d’émotion et de charisme. Un pur bonheur.

En effet, ces gars là dépoussièrent le genre comme personne et le prouvent une fois de plus avec la sortie de leur nouveau CD !
- Leur nouveau clip Tick Tock AM est visi ble sur : https://youtu.be/ABf8kwZDXdM

* Site internet : htt ://www.cottonbellys.com Discographie : https://cottonbellys.bandcamp.com/music

* Contact : booking@cottonbellys.com

* Site officiel : http://www.cottonbellys.com


JPT

  Stan Noubard-Pacha : "Ready to go"

- Onze titres sur ce Cd du guitariste Stan Noubard-Pacha venu à plusieurs reprises dans les Alpes-de-Haute Provence,via les soirées de Eden district blues et le festival Blues & Polar. La majorité composés "him-self" ou avec François Fournet. _ Contact Stan Noubard-Pacha 06 22 16 76 15 _ Courriel : stannp@free.fr


  French blues all stars "live in Paris"

- Anthony Stelmaszach (guitare), Simon Boyer (batterie) Stan Noubard-Pacha (guitare), Julien Brunetaud (clavier), Youssef Remadna (harmonica) et Thibaut Chopin (basse) sont réunis sur ce petit bijou que Youssef Remadna nous a offert pour la clôture du 12e festival Blues & Polar à Manosque. Des morceaux enregistrés en public au Jazz club de l’Hôtel Méridien de l’Etoile à Paris, lieu mythique du jazz fondé dans les années 70 par le regretté batteur, fan d’automobile qu’était Moustache. Soit 10 titres pour 59 minutes et 26 secondes de bonheur !
* Contact Simon Boyer 06 81 65 49 50. Courriel : simonshuffle@orange.fr


  Mercy :"Voodoo boogie train"

- A son rythme - entre tournées et travail en studio à Oraison (04) - Jean-Paul Avellaneda leader de Mercy poursuit sa route tracée par le blues "on the road again" avec simplicité et philosophie. Depuis 2007, il entretient une complicité avecl’américain Billy.C.Farlow (ancien chanteur-harmoniciste de Commander Cody), et régulièrement les compères (fans de pêche à la mouche "no kill") se retrouvent. Ainsi est né en 2009 "Alabama song" nominé en Allemagne aux "German record critic’s award". Pour son 5e album, Jean-Paul s’est entouré cette fois de Romuald Lo-Quintero (batterie) et Bruno Quinonero (basse). Son fils Stéphane Avellaneda, qui tourne avec la tonitruante blueswoman Anna Popovic depuis plusieurs années, venant apporter sa touche de percussions, tout comme la voix rocailleuse de l’ami Leadfoot Rivet pour quelques choeurs. Site : www.mercy-evs.com
Contact : mercyswamp@aol.com


DÉCÈS

 Pierre Roumel n’est plus

- Il avait été notre invité à Blues-et-Polar, au tout début du festival, quand avec Jean Contrucci - autre figure journalistique du quotidien Le Provençal - il était venu nous parler du traitement des Faits divers dans la presse quotidienne régionale.
Il avait été mon rédacteur en chef... Et ce fut le moment où pour beaucoup de jeunes journalistes, c’était (presque) une chance de rater, à 20 heures, le dernier car des Alpes amenant les photos du journal du lendemain, pour descendre à Marseille, au siège, enveloppe précieuse sous le bras, pour pouvoir rencontrer parfois près des rotatives, cet homme sensible et bienveillant, passionné de sa région et de Giono, qui nous attendait avec impatience, mais sans montrer d’inquiétude. Une question - toujours ! - sur Manosque, Banon, Simiane-la-Rotonde ou Forcalquier à la commissure des lèvres...

Car Pierre Roumel qui connaissait la Provence sur le bout des doigts, était de ces "chefs" charismatiques, tout en gentillesse et en affection. Et avec l’art de la plume mêlé à ses rêves pour donner l’exemple.
Il avait d’ailleurs réalisé, avec le photographe Serge Mercier, toute une série de "tournes" (la dernière page du journal) en Haute-Provence, baptisée "Sur les pas de Jean-Giono" qui resteront d’authentiques œuvres littéraires.
La nouvelle de son décès, la veille de Noël, à l’âge de 83 ans, nous attriste profondément, car avec le départ de Pierre Roumel, qui fut un des créateurs du Salon "Les Écrivains en Provence" à Fuveau, notre région perd une mémoire merveilleuse et tellement généreuse.

Salut Pierre ! Adieu l’ami !

J-P.T.

  Chris n’est plus.

JPEG
La nouvelle est arrivée comme un coup de massue en ce 27 juillet 2015. ! Mon ami et vieux complice, Christian Torcheux, ancien photographe du quotidien "Le Provençal", est mort à l’aube des suites d’une crise cardiaque. Malgré tous les efforts des sapeurs-pompiers dont il a longtemps fait partie à Vinon-sur-Verdon (Var), "Cri-Cri d’amour", comme on le surnommait, n’a pu être ramené à la vie. Il était venu à de nombreuses reprises couvrir professionnellement le festival Blues & polar au tout début de notre aventure culturelle, et ne manquait pas - quand sa santé le lui permettait - de venir nous retrouver au parc de la Rochette à Manosque. Aujourd’hui, nous sommes tellement tristes que nous ne réalisons pas pleinement la réalité et la dureté des choses, car ce titi parisien qui avait porté haut les couleurs de Malakoff Football à l’époque de la DIII dans les années 70, avant de réaliser ses premiers clichés pour "Salut les copains", avait le cœur gros comme une montagne. Et c’est finalement lui qui l’a lâché !

J-P.T.


 L’adieu à Florence Bouché

JPEG
Discrète et curieuse obstinément, elle a exercé le métier de journalisme à La Marseillaise à Manosque, comme une véritable passion, un feu qui se consume bien trop vite... Florence Bouché, s’en est allée cette semaine, quelques semaines après le décès de Jean Mouls, son compagnon, ancien Journaliste à La Marseillaise des Alpes lui-aussi. Elle était venue plusieurs fois couvrir le festival Blues & polar à ses débuts, et appréciait cette ambiance simple et conviviale. Nous pleurons une consœur empreinte de douceur et d’écoute des autres. Elle n’avait que 53 ans. Ses obsèques civiles ont eu lieu jeudi 16 Juillet à 9 heures au cimetière de Peyruis (04). Là où repose déjà notre autre consœur journaliste Sylvie Turillon, dont le Coup de coeur Blues & Polar porte le nom depuis 5 ans.

Jean-Pierre Tissier


  BB KING entre au paradis

Un géant est parti !

- Il avait 89 ans, mais ses guitares - qu’il appelait toutes "Lucille" comme le prénom de cette jeune fille pour qui deux hommes sont morts dans une maison en flammes - sonnaient toujours avec ce riff inimitable, reconnaissable entre mille. Car BB King ; on savait que c’était lui dès la première note ! Mais à partir d’aujourd’hui, 15 mai 2015, on n’écoutera plus "Thrill is gone" ou "Every I have the blues " de la même manière. Le maître du blues s’en est allé.... Dernier géant du blues encore vivant (Muddy Waters et John Lee Hooker et tant d’autres étant déjà au paradis...) BB King s’était produit aux Festives de Font-Robert à Château-Arnoux (04) il y a une vingtaine d’années. Après ce concert au cours duquel il avait distribué des pin’s à son effigie, guitare en main, aux premiers rangs des spectateurs, l’organisation de Robert Pasquier directeur du festival, avait accepté de nous faire rencontrer le King, quelques minutes, histoire de confier ses impressions sur l’accueil du public français, à la presse régionale ; dont votre serviteur qui le badait, yeux brillants, comme un rêve éveillé. Mais les minutes se sont éternisées. Au final, nous avons passé plus d’une heure à nous entretenir (notre photo) avec ce grand monsieur d’une gentillesse infinie. Et à l’humour délicat. Nous sommes partis des étoiles plein les yeux, et une photo souvenir prise par Chris, le photographe du Provençal. Elle trône depuis longtemps dans mon bureau. Mais à l’annonce de la mort du King par Patrick Cohen sur France Inter, l’image m’est apparue bien floue...

Jean-Pierre Tissier


 Epique Pilogue blues-rock mémorial à Miramas

- C’est à L’Electrode de Miramas (BdR) - à l’initiative de Jean-Michel Urban - que les anciens groupes de Pilogue se sont reformés pour rendre un bel hommage à leur ami trop tôt disparu. Les Tontons, JMU et les diables, Thérèse Themlin et plein de musiciens : Jean-Paul Avellaneda, Casa et JPT (harmo), Olivier, Rob, Jeff, Alain.....et Loïc Chabassieu (fils de Pilogue) se sont relayés sur scène, pour quelques morceaux d’anthologie dont une double version du Sweet home Chicago" de Robert Johnson à tomber par terre... Beaucoup d’émotions contenues sur scène, et une guitare solitaire accrochée au-dessus de la batterie. Celle de Pilogue ; toujours présent dans nos cœurs.....

J.-P.T.


 Alain Passet, le "peintre d’Espigoule" a rejoint le paradis des couleurs

Depuis trois mois déjà, on le savait en fin de parcours, dans le corridor de la camarde, lui le trublion éternel qui conjugait le rock à tous les temps avec une mémoire de folie. Un disque dur comme tatoué dans l’âme, capable de se souvenir du groupe jouant en première partie de Vince Taylor au palais des sports de Paris au début des années 60 - et de vous ressortir le billet originel de sa poche - ou d’un concert des Variations avec Joe Lebb se prenant pour Mick jagger à la Tour de Nesle ou au Rock’n’roll circus... Ainsi a vécu Alain Passet, Zébulon marseillais des concerts baptisé à l’essence des Clash et de Nick Cave.
Un de ceux qui ont participé à la naissance de Radio Grenouille à Marseille, la fameuse radio libre qui selon son slogan "casse toujours les couilles" ; avant de se défouler sur les ondes de Fréquence Mistral Manosque (92,8 FM) sous le patronyme de Tony Cardiac, aux côtés de Michel Sidhoum. Une façon particulière et destroy d’annoncer les concerts sympas des Alpes-de-Haute-Provence, dans les petits troquets de campagne, du temps du Saxo à Forcalquier, de Danse l’ombre à Curel, du K’Fé’Quoi version Pierrerue ou du Café de France à Peyruis.
Celui qui avait tenu avec ferveur et charisme le rôle du peintre fou dans le film de Christian Philibert "Les Quatre saisons d’Espigoule" s’en allé au paradis des couleurs dans la nuit de Pâques, son fils John à ses côtés. Alain Passet conjuguait la passion de la musique à celle de la peinture, mais avec le temps, il s’était pris d’amour pour la nature, celle du Vaucluse, de l’Aveyron, du Vercors... ces contrées paisibles qui apaisaient son âme parfois baignée de blues et de mélancolie.
Alain était un fidèle de Blues & Polar et il avait souvent sorti son chevalet et ses pinceaux au début du festival, pour fixer sur la toile ces instants éphémères où la musique est une vraie communion avec le public et un infini moment de fraternité entre musiciens. Tous les rockers perdent aujourd’hui un frère de passion dont le souvenir restera de toute éternité.

Jean-Pierre Tissier

- Tu avais choisi Manosque, mais Marseille coulait dans tes veines Alain ! Comme les jaunes pastagas aux allures de flan que l’on sert du côté de la Plaine… Comme la mer si bleue entre l’Estaque et les Goudes. Comme des lignes de Jean Claude Izzo scotchées sur le mistral des fadas.Tu étais un clown destroy, Alain ! Mais tu m’as fait découvrir Antonin Artaud et ses textes lumineux.Tu étais un nez rouge à ta manière décapante, Alain ! Mais tu savais que Patti Smith, immensément fan d’Arthur Rimbaud, venait régulièrement et discrètement à Marseille, sur les pas de ces poètes maudits. Le rock coulait dans tes veines ; au point d’avoir rempli ton disque dur bien avant You tube et Daily Motion. Pas de petit concert pour toi ! Woodstock ou Pierrerue ? Qu’importe ! Tu avais la même sincérité d’âme et le même enthousiasme devant un solo de Baruta que devant les riffs fous et lyriques de Jimmy Page. Aujourd’hui tu ne souffres plus. Tu vas rejoindre le phacomochere d’Espigoule et les étoiles ; Celles qui s’appellent Molina, Landoni, Kanmacher, Mondano... et qui brillent depuis si longtemps dans la nuit fauve de Haute Provence. Salut vieux frère !

J.-P.T.

 Joe Cocker rejoint les étoiles

- Il avait le don si particulier de magnifier et électriser les chansons des autres, à l’instar du fameux "With a little help for my friend" de Ringo Starr ou du Unchain my heart" de Ray Charles. En cette fin d’année, Joe Cocker est parti rejoindre ceux qui auront bâti la légende de Woodstock : Jimmy Hendrix, Janis Joplin, Alvin Lee (Ten years after), Richie Heavens, Bob Hite et Alan Wilson (Canned heat)... et tant d’autres encore. Mais sa voix pareille à nulle autre, qui venait de l’âme et des tripes, continuera encore longtemps de nous faire vibrer, et dresser le poil. Car son chant ressemblait à un cri, celui d’un homme qui ayant vécu à l’excès, avait trouvé dans le chant une forme d’espoir, tel un gospel rédempteur, de ceux qu’on entend encore le dimanche matin à Harlem. Car Cocker était un blanc qui chantait comme un black. "N’oubliez jamais" a-t-il chanté admirablement en mariant l’anglais et le français. Un façon d’adjoindre, le rock au blues et à la poésie. On ne vous oubliera pas de si tôt, Monsieur Joe !

  Jacques Chancel aussi...

- Il incarnait une forme de journalisme "généraliste" avec le talent d’un éminent spécialiste. Jacques Chancel, âme de "radioscopie" et du "Grand Echiquier", a su de longues années durant - à la façon d’un Bernard Pivot - questionner les grands de la musique, du sport, de la littérature, dela médecine... avec cette curiosité gourmande qui le caractérisait. D’une humilité rare mais d’un humour certain, Jacques Chancel, que mon premier rédacteur en chef à But - Guy Champagne auteur de "J’étais un drogué" et "Après la drogue" - m’avait permis de rencontrer pour la photo (ci-dessus) de sa propre "Radioscopie" dans les années 70, était un modèle d’intervieweur ayant avant tout le goût des autres, comme l’a si bien qualifié Jack Lang ancien ministre de la Culture à l’annonce de sa mort.... De ceux qui savent poser des questions courtes, pertinentes et concises, pour laisser l’interviewé s’exprimer longuement et susciter ainsi sa confidence. Un grand monsieur s’en est allé.

  Michel Pisano, le photographe-écrivain n’est plus

En 2002, il avait publié chez L’Ecailler de l’ami Patrick Coulomb, un savoureux "Gdansk, des morceaux choisis" qui lui avait valu d’être invité en 2006 au festival Blues & Polar de Manosque aux côtés de Franz-Olivier Giesbert, Jean-Yves Royer, Gilbert Collard, André Fortin, André Bucher, Philippe Carrese, Jean Contrucci, Patrick Coulomb, Gilles Del Papas, René Frégni, Maurice Gouiran, Gérard Justin, Bruno Leydet, François Missen, Maureen O’Brien, Serge Scotto... Il était comme un gamin, Michel, le novice en littérature de se retrouver, grâce à nous,aux côtés de vieux briscards de la plume et du stylo ; mais comme ils étaient quasiment tous Marseillais, la fraternité du Vieux-Port et des tribunes du Vélodrome avait joué. Et il avait signé son livre avec des étoiles plein les yeux.... Aujourd’hui, les nôtres sont embués et empreints d’émotion car nous perdons un grand "pro", un "chevalier de la pellicule"... et aussi un bel ami !

Jean-Pierre Tissier président du festival Blues & Polar



Site Hébergé, créé et référencé par Provence Infos © 2017