Accueil > Loisirs > Coups de coeur > Les Correspondances

14ème Edition

Les Correspondances

A Manosque

Publié le : mercredi 29 août 2012, par Patrick ROUDEIX, Webmeste du site


À l’inquiétude qui entoure l’avenir du livre et de la littérature répondent pourtant de multiples signes de vitalité, particulièrement visibles en septembre à Manosque. Certes la littérature peut être perçue par certains comme une activité paradoxale de notre époque — il faut un temps fou pour lire un livre et nous sommes en plein règne de la vitesse — mais elle s’avère étonnamment résistante à l’air du temps. D’abord c’est sans doute la forme de création la plus démocratique car il faut peu de moyens pour écrire et guère plus pour lire. Elle est aussi l’une des plus influentes : elle irrigue la création théâtrale, le cinéma ou la chanson, elle ausculte l’époque, révèle ses idées, ses doutes ou ses travers, provoque le débat. Elle sait également se défendre et déborde volontiers des livres : vers l’écran numérique, nous le voyons déjà, et vers la scène, nous sommes bien placés ici pour le savoir.

Cette littérature si riche et fertile, nous tentons d’en rendre compte depuis quatorze ans. Avec cette fois encore de nombreux jeunes auteurs que nous souhaitons présenter et avec des écrivains accomplis que nous aimons accompagner. Par de multiples croisements avec l’image, la musique et la scène qui donnent aux textes une autre forme, une autre vie et parfois un autre public. À travers quelques inventions facétieuses, par exemple cette année des « siestes littéraires » pour écouter autrement ou encore un « salon perché » pour écrire différemment.

Cette approche vivante de la littérature, nous souhaitons aussi la transmettre. c’est pourquoi, à la suite des correspondances d’Alger il y a dix ans et des correspondances d’Eastman au Québec depuis 2003, vont naître cette année des correspondances de Tanger. Dans un esprit d’échange entre les deux rives de la Méditerranée, l’ambition de cette première édition sera d’offrir au public tangérois une diversité de propositions et, bien entendu, de célébrer cette ville aux cultures et aux langues multiples, en s’inscrivant à la fois dans son histoire littéraire et dans sa dynamique d’aujourd’hui.
Olivier Chaudenson,
directeur