Accueil > Art > Coups de Coeur Art en Provence > Jean Bernard Dall’acqua

Gorillas y Monkeys

Jean Bernard Dall’acqua

Expositions

Publié le : mercredi 26 septembre 2012, par Patrick ROUDEIX, Webmeste du site


18626=JB Dall’acqua

Toulousain de naissance, natif de Beaumont sur lèze, Jean-Bernard Dall’acqua a installé son atelier sur la commune de Gréoux les Bains.

Après plusieurs voyages et un tour du monde, il décide de quitter ses Pyrénées pour venir vivre en Provence.

D’abord, sur la côte d’azur, il se retire dans l’arrière pays pour se consacrer à trois de ses passions, la sculpture, la peinture et l’écriture.

Les deux premiers ouvrages littéraires, « Axi Mundi ou le Graal Pyrénéen » et « Saliman le Sage », sont consacrés à l’histoire de sa région et plus particulièrement aux mystères des Pyrénées.

Dans son troisième livre, il nous parle de son rugby dans la petite vallée de la Lèze. Il éprouve le besoin de faire connaître ce sport de joueur amateur en pure opposition avec ce qu’il a connu dans l’hémisphère Sud ou le professionnalisme actuel du haut niveau d’équipes nationales. Pour adoucir le contenu et donner plus de contraste à ces textes, il incorpore deux courtes nouvelles d’ amies, pour donner un regard extérieur et différent de ce sport.

Un quatrième petit ouvrage de poèmes et de textes courts « occi-rcadia » parait en 2011.

A venir fin 2012 la suite de « Saliman le Sage » Tome 2.

Depuis son adolescence, il étudie le dessin. Au début technique, mais qui rapidement va l’amener à s’intéresser à l’étude des formes. S’essayant à plusieurs styles dans la sculpture, il trouve le sien dans la réalisation d’œuvres alliant poids et légèreté, rondeur et finesse, toujours avec un soin donné à l’équilibre et à la simplification des traits d’expression.

Le sujet des sumos se révélant correspondre parfaitement à l’alliance de tous les paramètres qu’il recherche, il développe le sujet par diverses réalisations de tous gabarits. Du plus petit de quelques grammes, au plus grand de plusieurs centaines de kilos.

Il continu néanmoins à travailler divers sujets que l’on peut nommer exotiques tel que mexicain, sculptures animalières.

Vite remarqué par les galeristes, il exposera en divers lieux de la Riviera : St Tropez, Fréjus, St Raphaël, Golfe-juan, Gréoux les bains…

Parallèlement, il développe le sujet du sport sur ses toiles, privilégiant les perspectives et la lumière à l’étude de la palette de couleurs. Une série sur le rugby participera à illustrer ce dernier ouvrage.

Plus alaise dans la peinture de grands formats, il réalise néanmoins de plus petits tableaux tel que : gorille, singes…


gorillas y monkeys par jbisad