Bienvenue

Sur la Route des Miels, à la rencontre des apiculteurs du Var

L’été est une période propice aux balades ludiques et pédagogiques en famille. Toute l’année, et
particulièrement durant la saison estivale, les apiculteurs varois accueillent le public au sein de leur
miellerie. L’occasion pour tous les curieux de découvrir, à travers un parcours initiatique nommé la
« Route des miels », le métier d’apiculteur tout en dégustant de nombreuses variétés de miels.

JPEG

A la découverte de l’apiculture du Var

Au détour d’une promenade, les Apiculteurs du Var invitent les curieux à leur rendre visite et se
réunir autour d’une délicieuse dégustation de miel. Pour cela, ils ont créé la « Route des miels »
symbolisée par un guide des exploitations apicoles. Disponible dans tous les offices du tourisme du
département, ce dernier permet aux visiteurs de sélectionner les mielleries. Afin d’organiser au
mieux leur circuit de découverte, des panneaux portant la mention "MIEL", se trouvent répartis tout
au long de la route, à proximité des exploitations.

Véritable paradis pour les abeilles butineuses, le département du Var l’est aussi pour les amoureux
de nature et de villages traditionnels. Randonnée, visite culturelle, balade… Autant d’activités
propices à la découverte des multiples trésors qu’il recèle.

Les Apiculteurs en Provence en quelques mots

4 500 apiculteurs provençaux exploitent près de 165 000 ruches dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur,
première région française a possédé le plus grand nombre d’apiculteurs professionnels (350). La production en
miel de Provence s’estime autour 2 000 tonnes par an, soit 8 % de la production nationale. La principale
production de miel de Provence est le miel de lavande qui représente en année normale plus de la moitié de la
production totale. Ambassadeurs passionnés, les apiculteurs réalisent 60 % de la distribution de miel en vente
directe. L’apiculture provençale, très dynamique, s’organise notamment autour du SAPP (Syndicat des
Apiculteurs Professionnels de Provence), de l’ADAPI (Association pour le Développement de l’Apiculture
Provençale) et du SYMPAS (Syndicat des Miels de Provence et des Alpes du Sud).