Site de type portail coopératif

Accueil > Vin > Actualités > C’est en Provence qu’il est né...

Le Rosé,

C’est en Provence qu’il est né...

et à Bruxelles qu’il faillit être assassiné.

Publié le : lundi 13 juillet 2009, par Franck Berrekama


18578=Franck Berrekama, Sommelier-Conseil=D

Leader incontesté du marché du rosé en France, la Provence a s u se doter d’u ne mécanique de précision incomparable : un Centre de recherche et d’expérimentation sur le vin Rosé.
Les travaux effectués par ce Centre, unique au monde, permettent de communiquer aux professionnels, des informations pragma tiques pour améliorer leur production. Tous les vignerons provençaux bénéficient des recherches du Centre du rosé.

En fondant Marseille il y a 26 siècles, les phocéens ont apporté en Provence la culture de la vigne et du vin : à cette lointaine époque, le vin était de couleur claire, et cette tradition s’est enrichie de savoir faire jusqu’à nos jours. La Provence est ainsi le plus ancien des iv gnobles de France, et le rosé le plus ancien des vins.

Inimitable Rosé de Provence

Clair, limpide, sec, aromatique et élégant, c’est ainsi que l’on décrit le rosé de Provence, iv n dont l’élaboration demande une grande attentionet dont la dégustation si l’onsouhaite
saisir toutes ses nuances, est également fort délicate.
A l’apéritif, autour d’une recette provençale ou de méditerranée, d’une spécialité plus exotique, ou bien encore dans le courant actuel des cuisines du monde, les Rosés de
Provence séduisent et s’accordent aux tendances de consommation : des plaisirssimples, spontanés, naturels et vrais.

Vins blancs : une production confidentielle… à découvrir.

Traditionnellement blancs de blancs (vinifiés à partir de raisins blancs), ils peuvent être de type vif et frais, ou bien, lorsqu’ils sont vinifiés en barriques de chêne, allier rondeur
et arômes.

D’excellents terroirs de Rouges sont blottis dans la diversité provençale.

Terre de Méditerranée aux sols pauvres et au climat sec, la Provence connue pour ses
rosés, produit aussi des rouges de grande classe. Selon le terroir et aussi la personnalité du vigneron, sont privilégiées la fraîcheur ou bien l’aptitude au vieillissement. On pourra
ainsi découvrir des vins friands et souples ou des crus charpentés, vieillis plusieurs mois en foudres ou barriques de chêne, des vins de garde puissants et généreux.

Richesse et diversité du vignoble de Provence

Entre la méditerranée et les Alpes, le vignoble provençal s’étend d’Ouest en Est sur près de 200 kms, sur 3 départements : les Bouches-du-Rhône, l e Var et dans une moindre
mesure sur les Alpes-Maritimes.
La géologie e les paysages y sont particulièrement variés : un ensoleilement exceptionnel, un climat chaud et sec, et le Mistral, grand ami de la vigne car il éloigne les maladies,
font de la Provence un vignoble naturel et privilégié.

De nombreux cépages et un art : l’assemblage.
Quinze cépages peuvent ent rer dans l ’élaboration des vins d’appellations d’orig ine de la Provence. Cette diversité, qui s’explique par celle du terroir, vient enrichir une très
ancienne tradition, celle de l’assemblage.
Après avoir vinifié chaque cépage séparément, ce qui permet de leurapporter tout le soin nécessaire, c’est au vigneron q u’il revient d’assembler ces premiers vins pour obtenir
un vin de Provence équilibré, complexe et paré des qualités de chacun.

Source : Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence.