Site de type portail coopératif

Accueil > Vin > Actualités > La Viticulture

Les grandes cultures

La Viticulture

Chambre d’Agriculture des Alpes de Haute Provence

Publié le : mercredi 16 septembre 2009, par Franck Berrekama


18578=Franck Berrekama Sommelier Conseil De Pays

Cave coopérative
L’histoire de la viticulture remonte sur le département à l’Antiquité. On peut considérer que la vigne et l’olivier sont les cultures les plus anciennes de notre région.

Cette culture a su traverser de grandes périodes de crise et surmonter de nombreuses catastrophes naturelles : phylloxéra, oïdium, canal EDF, primes d’arrachage, pyramide des âges, ne sont pas venus à bout de cette production.
JPEG
Aujourd’hui encore, les Coteaux de Pierrevert retrouvent leur dynamique de première jeunesse. Avec une production départementale d’environ 50.000 hectolitres par an, la filière a su tirer profit de la diversité de produits tels que : rosé fruité, vins de cépages, vin de pays des Alpes de Haute Provence, AOC Coteaux de Pierrevert.

La profession se rassemble aujourd’hui en deux caves coopératives :

la Cave coopérative des Coteaux de Pierrevert, qui regroupe les producteurs de Pierrevert, Montfuron, Sainte Tulle, Volx, Villeneuve, Quinson, Montmeyan, Montagnac, St Laurent du Verdon, Manosque, Sainte Tulle, Corbières, Beaumont de Pertuis, St Martin de Brômes, Gréoux les Bains, Dauphin, Reillanne...
JPEG
C’est aussi 7 caves particulières :

à Pierrevert : le domaine de Régusse, le domaine de la Blaque, le domaine la Chaume
à Manosque : le domaine St Jean et M. Guy Rabanin
à Volx : la Cave de la Madeleine
à Gréoux les Bains : le Château de Rousset.

L’ensemble des coopératives et caves particulières représentent une surface plantée de plus de 1.000 hectares, en constante progression.

Bien que les stocks soient très faibles, il convient de s’intéresser à l’évolution des habitudes de consommation afin d’adapter les produits et anticiper ainsi sur les besoins du consommateur. Mais l’action commerciale va porter aussi sur des opérations de promotion plus directes : participations aux manifestations locales, signalisation routière des bassins de production, publicité sur lieux de vente, accueil de la clientèle, suivi commercial individuel.

Grâce au concours financier et à l’écoute permanente de tous les intervenants de la filière, nous pouvons aujourd’hui espérer des jours meilleurs pour cette production, mais est-ce suffisant ?... alors nous vous demandons, nous, vignerons des Alpes de Haute Provence, de découvrir nos produits et de les faire connaître autour de vous... sans modération !

Rédaction : Franck BERREKAMA, Sommelier Conseil De Pays Provence infos
- Mail : franck@berrekama.com
- Web : www.berrekama.com