Site de type portail coopératif

Accueil > Restauration > Coups de coeur Restauration > La Passagère

Juan-les-Pins

La Passagère

Hôtel Belles Rives

Publié le : lundi 20 octobre 2008


Palace d’émotion au pur style Art Déco, portail de fer forgé, fresques à la feuille d’or, terrasse romantique, atmosphère très arts et lettres, le Belles Rives vit son décor années trente face aux îles de Lérins. Le souvenir de Zelda et Scott Fitzgerald en est la signature et vaut certificat romanesque. Marianne Estène-Chauvin entretient la nostalgie et embellit chaque année cet hôtel de charme, son héros : chambres délicieuses, artisanat de compagnonnage et technologie pour lieu de collection. En cuisine, on crut lire quelque tangage il y a deux saisons. On ne se comprit pas entre fourneaux et poste de commandement et le cap du Belles Rives en souffrit. Jean-Laurent Depoil, arrivé il y a un an, fut nommé artisan de l’apaisement. Sa deuxième saison confirmera ce qui s’esquissait l’an dernier : classicisme toutes. Vous verriez, vous, de l’émulsion à haute vapeur dans ce décor pour amoureux en Méditerranée ? Non, la sagesse veut ici du cadrage, pas de la dispersion, le produit, un choix resserré en deux menus, une carte courte. Ainsi fut dit, ainsi parut la grosse raviole de langoustines aux épices douces et bouillon de crustacés. Mais aussi le gigotin de lotte, bouillabaisse et safran, le quasi de veau mijoté aux aromates, le dos de saint-pierre et artichauts violets, le carré d’agneau rôti en cocotte et ses petits farcis et les desserts tout en fraîcheur de Radhouane Zaiter, cuit-minute au chocolat noir et sorbet aux figues ou parfait glacé à l’ananas, nage de fruits exotiques et sorbet pina collada. Calme ouvrage pour chef de confiance. Qu’aime-t-on encore ? La cave de Christian Belmanne, cet excellent sommelier qui connaît sa Provence par coeur et y trouve de justes cuvées : "Marlise" du Château Pas du Cerf, "Mataro" du Domaine de la Cressonnière ou "Ikon" du château Hermitage Saint-Martin. Et puisque sagesse il y a, celle de Guy Dugast, maître d’hôtel et ancien du Juana, fait bien plaisir à voir. Le reste est affaire de décor. Meubles anciens, fresques art déco, peintures cubistes années 30, poteries de Vallauris années 50, bar Fitzgerald, terrasse aux bougainvillées... On connaît cet esprit de collection pour lieu de mémoire. Un soir d’été en sa compagnie et c’est, bien sûr, "Tendre est la nuit".

Coordonnées
Adresse : 33 bd Edouard Baudoin
Juan-les-Pins - 06160
Indications : Au Cap d’Antibes, au bord de mer, face aux îles de Lérins.
Téléphone : 04.93.61.02.79.
Télécopieur : 04.93.67.43.51.
e-mail :
Envoyer un message
Internet : Visiter le site ( fenêtre popup )

Informations
Prix : 60 à 90 euros
Restaurant : Serv. traiteur, rest. de la plage privée ouv. d’avril à oct. Piano-bar. Plage (sable) et embarcadère privés, club de sports nautiques. Manifestations culturelles, concerts...
Hébergement : Small Luxury Hotels of the World, Luxury Life Style et Palaces de la Côte d’Azur : 43 ch. et suites. 235/1.480 EUR. Salle de conf. Ferm. 2 jan./4 fév.
Fermeture : Ouvert tlj. Ferm. 2 jan.-4 fév. et à midi d’avr. à oct.
Parking : Parking réservé devant l’hôtel. Payant à 100 m.
Voiturier : Disponible.
Produits : Vente sur place
Clients professionels : Déjeuners d’affaires
Archive : Disponible.