Site de type portail coopératif

Accueil > Loisirs > Coups de coeur > Pierrevert....un peu d’histoire

Pierrevert en Luberon

Pierrevert....un peu d’histoire

Texte de Sylvianne Chaumont, Mairesse et Conseillère Générale.

Publié le : mardi 26 juillet 2011, par Patrick ROUDEIX, Webmestre du site


1=Provence Magazine=D

La première mention de Pierrevert se trouve dans un cartulaire de 1113 concernant la chapelle de la Done, sous la forme Petra-Viridis, ce qui signifie Pierre Verte.

Pierrevert est en effet perché sur une épine dorsale en mollasse (grès tendre mêlé d’argile et de quartz) imbibée d’eau, ce qui expliquerait l’adjectif vert, de tout temps la roche a en effet été tapissée de lierre ou d’herbe.

Le fief principal du village (il n’en reste plus trace), appartenait aux Bernier, famille noble d’origine italienne qui l’avait acheté en 1610 à la Duchesse de Ventadour, fut en constante rivalité jusqu’à la Révolution avec les sous-fiefs disséminés dans la campagne alentour, en particulier avec le plus important, Sainte-Marguerite, vers Régusse.
Le blason de Pierrevert vient d’ailleurs de la famille propriétaire de ce sous-fief, les Tributiis, eux aussi originaires d’Italie et dont les armoiries étaient de bande d’argent et d’azur de six pièces, au chef de gueule, chargé d’un renard d’or.

JPEG

Perché sur son rocher, Pierrevert était légèrement à l’écart de la Grande Route de Manosque-à-Pertuis qui passait au bas de la Couosto, devenue la départementale 6 reliant les Alpes-de-Haute-Provence au Vaucluse. Au village même, ne montait par le Portail Saint-Joseph qu’un chemin venant de Manosque pour en ressortir par le Portail de Beaumont, aujourd’hui détruit, vers Beaumont-de-Pertuis et Sainte-Tulle.

Longtemps, Pierrevert est resté cantonné à son rocher, protégé par des remparts élevés au XIIe siècle, reconstruits en 1547 puis détruits en grande partie par le tremblement de terre de 1701.

Ses habitants vivaient de la culture vivrière, vigne, fruits, oliviers, orge, avoine, blé, légumes du potager et de quelques bêtes. La vigne prit le pas au début du XXe siècle. La Cave coopérative fut créée en 1925, à l’initiative du Maire Auguste Bastide et deux domaines suivirent.

Avec l’arrivée du CEA de Cadarache et le développement des transports, Pierrevert, village le plus proche de Manosque, s’étendit en lotissements résidentiels à partir des années 60 tout en conservant une qualité de vie appréciable dans un écrin de verdure.

Texte de Sylviane CHAUMONT