Rubriques Webmestre
{{{ RÉSISTER ENCORE ET TOUJOURS}}} Réaliser depuis vingt ans un festival populaire gratuit – car les deux années perdues par fatigue de la paperasserie administrative et Covid 19 ne comptent pas pour du beurre – restent une gageure que bien des gens ne mesurent sûrement pas. Car au fil du temps, les obstacles s’enchainent, avec le réchauffement climatique, les risques des feux de forêt - très forts cette année en Provence - sans oublier les possibilités d’attentats dès lors que l’on utilise un lieu de culte comme la chapelle de Toutes-Aures, bien qu’elle soit devenue municipale. Mais la pugnacité est la première pierre de la résistance, pour nous, nos enfants, petits-enfants et tout le reste. Retour ligne automatique Défendre la Culture envers et contre tout, demeure le moyen le plus efficace pour lutter contre l’obscurantisme ; et la musique reste un vecteur universel sans frontières où l’amour des notes, des mots et des sons peut se pratiquer sans parler la même langue, rien que par l’instinct et la sensibilité. Voire un regard dans les yeux et un check appuyé ! Blues & Polar permet ceci chaque année, grâce au sens du partage et de l’émotion qui guide chaque musicien et chaque note égrenée sur une guitare ou un clavier. Il en est de même avec les écrivains choisis longuement par le comité de lecture et dont les écrits nous aident à réfléchir sur notre monde dans sa globalité, sa singularité et sa diversité. Car le polar et le roman noir ne sont plus la sempiternelle « littérature de gare » permettant de passer un bon moment entre Paris et Valenciennes, voire sur les rails du Marseille-Paris… Retour ligne automatique Le Polar porté par notre festival depuis 20 ans a acquis ses lettres de noblesse et le Prix Goncourt accordé à Pierre Lemaitre en 2013 pour le merveilleux « Au-revoir là-haut » en est l’illustration, lui qui a débuté par le roman policier. Blues & Polar mixe ainsi les deux arts que sont la musique et la littérature avec intérêt et joie. Et notre public fidèle, à taille humaine (3 à 400 spectateurs chaque année) – loin de Woodstock ou des Vieilles Charrues – y trouve toujours son compte. Cette année encore, malgré les contraintes légitimes de la Police et du SDIS 04, Blues & Polar a connu de beaux moments. A commencer par les polyphonies paysannes de l’Italie du nord au sud du duo Curmaïa (Laïla Sage et Lorenzo Valera) qui a hypnotisé le public de la chapelle de Toutes-Aures, déclenchant une ovation énorme. Eh oui, nous essayons de pressentir les talents en devenir, comme en littérature où bon nombre d’écrivains passés chez nous à leurs débuts (Karine Giebel, Olivier Norek, Pierre Pouchairet…) ou en musique avec Jessie Lee Houillier révélée par The Voice qui vient d’assurer en juillet la première partie de Jeff Beck. Carrément ! Retour ligne automatique Merci à tous les bénévoles (Muriel, Jean-René, Bill, Jacky, Jean-Jacques, Guy, Marie-France (1 et 2), Sophie… et aux stagiaires présents pour baliser le terrain et ordonnancer le stationnement des véhicules sur le parking. Merci aux sonorisateurs (Bruno et Richard), aux Amis de Sant-Brancaï à nos côtés, à la Police municipale et aux sapeurs-pompiers qui ont su nous guider pour parvenir à réaliser ce festival dans de bonnes conditions, merci à Sandra Faure déléguée à la Culture DLVAgglo, à Valérie Peisson chargée des Animations et du patrimoine, à Camille Galtier maire de Manosque, et au public qui a su donner un coup de main précieux pour ranger les chaises après le film en plein air. Mais le premier pique-nique musical de Blues & Polar, installés à midi à l’ombre des micocouliers avec un juxe-box nommé Pierre Meige, et la première projection de l’histoire de Manosque réalisée en plein air sous les étoiles à Toutes-Aures par le Cinéma de pays ont ouvert assurément une nouvelle voie vers le futur. A l’année prochaine ! {{Jean-Pierre Tissier }}
{{{ [bleu marine]18e FESTIVAL BLUES & POLAR. DEUX JOURS DE PARTAGE ET D’ÉMOTION[/bleu marine]}}} {{OVATION ÉNORME}} pour le duo Curmaïa (Laïla Sage et Lorenzo Valera) à l’issue d’un concert qui a enthousiasmé et suscité l’émotion du public dans la chapelle.
{{APÉRO-CONCERT EN EXTERIEUR SUR LE PARVIS DE LA CHAPELLE.}} (saxophone). Et une prestation sauvage pleine de fougue à l’arrivée pour le plus grand bonheur d’un public déchainé. Retour ligne automatique
{{BELLE RENCONTRE AVEC NOS COUPS DE CŒUR BLUES & POLAR/COMTES DE PROVENCE 2022.}} Les Fêlures de Barbara Abel (Editions Plon). L’Unique goutte de sang de Arnaud Rozan (Editions Plon).) La Consule assassinée de Pierre Pouchairet (Editions Filature(s). Antoine de Christian Blanchard (Editions Belfond). Minuit dans la ville des songes de René Frégni Parrain historique du festival. (Editions Gallimard). Malheureusement, pour des raisons de santé (entorse au genou) et en raison d’un accident de la route de son compagnon survenu à Marseille, Maud Tabachnik (Les Faisceaux de la peur chez City éditions) et Pauline Clavière (Les Paradis gagnés paru chez Grasset) n’ont pu venir à Manosque. Nous avons pensé à elles. Durant 1h 30, les écrivains invités nous ont fait partager leur univers littéraire avec sincérité, évoquant chacune et chacun leur façon d’écrire, leurs habitudes, en silence ou en musique… Et nous avons appris beaucoup de choses. Et apparemment ce que Blues & Polar soupçonnait : malgré toutes les possibilités de la fiction, il semble bien difficile de ne pas faire parler ses propres racines, même inconsciemment.}}}
{{{ UNE PREMIÈRE !}}} {{PIQUE-NIQUE EN MUSIQUE ET DANS L’HERBE AVEC PIERRE MEIGE.}} Tiré du sac comme il se doit et ouvert à tous dans l’esprit de la « saucissonade » du Lundi de Pâques à Toutes-Aures organisé chaque année par les Amis de Sant-Brancaï., ce premier pique-nique musical de Blues & Polar animé par Pierre Meige, accompagné de Sylvain Fraix (ancien batteur de Dirty water et Rockset) et JPT (ancien chanteur-harmoniciste de Rockset) avait pour programme « De Vincent Scotto aux Rolling Stones ». « Le géant vert » comme l’appelait Michaël Jones, le comparse de Jean-Jacques Goldman, avec humour et tendresse, a promené de nouveau sa grande carcasse de basketteur-funambule sur les claviers qui font du son… et de la chanson ! Un peu comme dans les bals populaires de Michel Sardou et ce n’est pas un gros mot. Car la musique, elle est pour tout le monde, et on y a tous droit. L’ami Pierre aime les Stones, Doctor Feelgood, les Kinks par-dessus tout, mais aussi - comme nous - Mouloudji, Colette Renard, Renaud, François Deguelt, Francis Lemarque, Pierre Perret, sans oublier Louis Prima, Chuck Berry, Elvis et bien d’autres encore. Encyclopédie de la vie musicale « made in France et d’ailleurs » ce cœur de poète a réalisé son album tout seul chez lui, parce qu’avoir un projet conserve et améliore. « Sur la route de la vie » a vu le jour. Et il y laisse son esprit vagabonder au fil des notes comme le faisait le prodigieux touche-à-tout du clavier qu’était Jean Constantin. Monsieur une mélodie par seconde….
{{RENCONTRE LITTÉRAIRE « AUX RACINES DU TERROIR »}} dans la chapelle de Toutes-Aures animée par Jean-Pierre Tissier avec la participation de René Frégni « Grand témoin », Patrick Coulomb journaliste Culture de La Provence et éditeur cofondateur de L’Ecailler du Sud et des écrivains Céline Picard (Prix du Polar non-publié), Marie-Noël Paschal, Pierre Meige (chanteur), Jeanine Gerson-Père, et Michel Ivonio (parolier, poète).
{{{LE CONCERT MAGNIFIQUE DE DELTA BLUE}}} avec Jean-Paul Avellaneda (guitare-chant), James Pace (clavier-orgue Hammond), Stéphane Avellaneda(batterie) et Nicolas Bon (basse). Un concert de très haut niveau qui a conquis les 300 spectateurs présents, avec des invités comme le bluesman Volxien Alain Leadfoot Rivet à la voix toujours fantastique et votre serviteur à l’harmonica sur un vieux blues nommé « Rock me baby » délivré avec feeling et sensibilité par Jean-Paul Avellaneda vieux complice de tant d’organisations dans le département comme « Un jouet-un enfant » au théâtre Jean-le-Bleu à Manosque (Pierre Meige était déjà là), les 10 ans de la Rubric’A’Rock du Provençal avec plein de groupes rock du pays manosquin et 5000 spectateurs à l’hippodrome d’Oraison…
{{{ LA MAGIE DU CINÉMA EN PLEIN AIR - GRATUIT - SOUS LES ÉTOILES !}}} Annulé en raison de la pluie pour Blues & Polar 2011 au parc de la Rochette, nous souhaitions vous présenter un jour ce petit bijou de cinéma et de musicalité. Et c’est à Toutes-Aures qui n’avait jamais accueilli un film en plein air de toute son existence que Benda Bilili (merveilleux film musical de 2010) a été présenté en V.O devant 120 spectateurs, dès la tombée de la nuit. Un moment magique réalisé par le Cinéma de pays de Jean-Marie Cayet et sa bande, grâce au concours de la Ville de Manosque et du Service culturel de DLVAgglo. Merci à tous nos mécènes sans qui ce festival n’existerait pas.
{{{ LE FESTIVAL BLUES & POLAR 2022 ÉTAIT DÉDIÉ À JACQUES MENY}}} cinéaste, auteur, conférencier, et président charismatique des Amis de Jean Giono décédé le 7 juin dernier. Amoureux-fou de l’œuvre de Giono, passionné de polar comme lui et nous, il savait découper les textes de l’écrivain universel pour en composer des lectures « sur-mesure » lues merveilleusement par Sophie Brochet et Antoine Coesens au Paraïs, mis à disposition gracieusement par Sylvie Giono pour Blues & Polar. Nous perdons un ami de longue date, et une mémoire immense. Repose en paix Jacques ! Tu vas terriblement nous manquer.
{{{17}}} C’est le nombre de mécènes ou partenaires qui soutiennent Blues & Polar. Merci à eux au nom de la Culture pour tous. Comtes de Provence, le Crédit Mutuel, STM Nervi, Géosel, la SIMC, la Communauté d’agglomération Durance-Luberon-Verdon DLVA, la Ville de Manosque, ADFORALL, La Financière Colbert, les Amis de Sant Brancaï, le domaine viticole du Château de Clapier à Mirabeau, Terre d'Oc, la Distillerie et Domaines de Provence de Forcalquier, la Confiserie François Doucet d’Oraison, le Cinéma de pays, PFG Manosque et l’Espace culturel Hyper U Manosque.
{{{[rouge]DERNIÈRE MINUTE[/rouge]}}} {{{[bleu]PAULINE CLAVIÈRE ABSENTE[/bleu].}}} Quand ça ne rigole pas, c'est malheureusement le lot de bien des festivals. La journaliste-romancière Pauline Clavière animatrice littéraire de l'émission Clique sur Canal Plus - en clair chaque dimanche midi - qui était annoncée de longue date pour la rencontre littéraire du samedi 27 août ne pourra être présente. En effet, son compagnon a été victime d'un grave accident de scooter ce jeudi 25 août à Marseille. Il souffre d'une fracture de la jambe et doit être opéré demain. Pauline Clavière avec qui nous étions en contact depuis le premier confinement et la sortie de son premier roman "Laissez-nous la nuit" paru chez Grasset était vraiment attristée de ne pouvoir venir à Manosque où son deuxième roman "Les Paradis gagnés" était un de nos sept "Coups de cœur 2022". {{{[bleu]MAUD TABACHNIK AUSSI[/bleu].}}} Invitée d’honneur du festival 2022 n'a pu malheureusement honorer notre invitation. Une entorse du genou lui impose le repos et le long voyage à Manosque pouvait s'avérer fastidieux à 82 ans.

{{LE PALMARÈS DES PRIX BLUES & POLAR /COMTES DE PROVENCE DE 2010 A 2022}} 2010. Erika plus jamais ça de Jean Bulot (Des équateurs). 2011. Le Dormeur du Val de Fabienne Boulin-Burgeat. 2012. Quais des enfers d’Ingrid Astier (Gallimard Série noire). 2013. Marseille. La ville où est mort Kennedy de Maurice Gouiran (Jigal Polar). 2014. Loupo de Jacques-Olivier Bosco (Jigal Polar) remis par Yves Faure PDG Agronovae. 2015. Territoire de Olivier Norek (Michel Laffon). (Sur la photo ci-dessus en 2015 : Pierre Pouchairet, Olivier Norek, Michel Quint, Chris Costantini, Philippe Broussard et Karine Giebel). 2016. Au nom du fric de Pascal Thiriet (Jigal Polar). 2017. Rien ne se perd de Chloé Mehdi Jigal Polar). Depuis cette date, il n’y a plus de Prix individuel, les livres sélectionnés par notre comité de lecture et leurs auteurs sont invités au festival Blues & Polar à Manosque et sont honorés comme « Coups de cœur Blues & Polar/Comtes de Provence ». 2018. Arrêt du festival. 2019. Reprise du festival avec une nouvelle équipe. Place désormais aux Coups de cœur Blues & Polar/Comtes de Provence sélectionnés et invités au festival. Karine Giebel Toutes blessent, la dernière tue (Belfond), Valérie Allam Quatre morts et un papillon (Caïman), Patrick Cavenair Les démons de l’Elysée (Ramsay), René Frégni Dernier arrêt avant l’automne (Gallimard). 2020. Pas de festival en raison de la pandémie de Covid 19. 2021. Gérard Saryan Prison bank water (Panthéon), Mercédès Crépin Un bon petit soldat (Flammarion), Jérôme Loubry Les Refuges (Calmann Lévy), Agnès Naudin Enfance en danger (Robert Laffont). Ils sont sept en 2022 : Maud Tabachnik Les faisceaux de la peur (City éditions), Barbara Abel Les Fêlures (Plon), Pauline Clavière Les paradis gagnés (Grasset), René Frégni Minuit dans la ville des songes (Gallimard), Pierre Pouchairet La Consule assassinée (Filatures), Arnaud Rozan L’Unique goutte de sang (Plon) et Christian Blanchard Antoine (Belfond). {{Merci à nos mécènes et partenaires : Comtes de Provence, le Crédit Mutuel, STM Nervi, Géosel, SIMC, Durance-Luberon-Verdon DLVAgglo, ADFORALL, La Financière Colbert, les Amis de Sant Brancaï, le domaine viticole du Château de Clapier, la Distillerie et Domaines de Provence de Forcalquier, la Confiserie François Doucet d’Oraison, PFG Manosque, le Cinéma de pays et l’Espace culturel Hyper U Manosque.}} Mail: [bleu]contact@blues-et-polar.com[/bleu] {{{[rouge] 2021. PARI RÉUSSI ![/rouge] }}} - Malgré un festival 2020 annulé tardivement l’an dernier en raison de la pandémie du Covid19, et la volonté d’arriver à le maintenir, le 17ème festival Blues & Polar a bien eu lieu ce samedi 28 août 2021 à la chapelle de Toutes-Aures à Manosque dans le respect des dispositions sanitaires gouvernementales et préfectorales. A savoir : contrôle du Pass sanitaire et masque en extérieur. Ce qui n’a pas été une mince affaire durant l’après-midi avec 35° en plein cagnard. Néanmoins, près de 250 spectateurs sont venus assister en ouverture au concert de la Catalane Sylvie Paz et de la Grecque Kalliroi Raouzéou, brillant duo méditerranéen baptisé Zoppa, via une excellente retransmission assurée en extérieur par les techniciens du Théâtre Jean-Le-Bleu, en raison d’une chapelle bien remplie. Après la rencontre consacrée au stress, le jazz de Mariannick Saint-Céran a de nouveau rempli la chapelle, chavirée par les touches bleues du pianiste Eric Meridiano. Un répertoire qui fait la part belle aux Voix ayant porté le blues et le jazz haut et fort pour l’égalité des noirs et des blancs, portée à bout de bras par le pasteur Martin Luther King. Un répertoire varié allant de Chris Montez et son fameux « More I see you… » à Nina Simone et BB King, jusqu’au merveilleux « Stormy Monday » de T-Bone Walker. Un beau succès pour cette grande chanteuse de blues. Sous les micocouliers, à la nuit tombée, Marko Balland (actuel harmoniciste de San Severino qu’on a connu dans les années 90 avec La Marque jaune du côté de Riez) et Ronan ont distillé leurs notes boogie jusqu’aux portes de la chapelle, calés sur le parvis, et renforcés pour l’occasion par la basse de Pascal dont c’était le premier concert avec eux. Sous les sunlights, ce premier vrai concert nocturne organisé en extérieur sur le parvis de Toutes-Aures a déjà donné des idées pour l’avenir. [rouge]LE STRESS POUR FIL ROUGE[/rouge] Temps fort au cœur de l’après-midi avec la rencontre littéraire ayant pour « fil rouge » le stress post traumatique avec les « Coups de cœur Blues & Polar /Comtes de Provence 2021 » : Agnès Naudin (Enfance en danger chez Michel Lafont), Jérôme Loubry (Les Refuges chez Calmann-Lévy) Mercedes Crépin, (Un bon petit soldat chez Flammarion), Gérard Saryan (Prison bank water aux éditions du Panthéon) et la co-scénariste de la série Cassandre sur France 3, Sandrine Cohen - malheureusement absente en raison d’un tournage sur le lac d’Annecy - pour Rosine, une criminelle ordinaire paru aux éditions du Caïman. Sam Bernett la voix radiophonique du rock et du blues pendant plus de 30 ans sur Europe 1, puis sur RTL était notre invité surprise pour son délicieux « Vieilles canailles » consacré à la dernière tournée (mais bien plus que cela) de Johnny, Hallyday, Eddy Mitchell et Jacques Dutronc paru aux éditions du Cherche-midi, et René Frégni parrain de ce 17ème festival assistait à la rencontre au beau milieu du public. 90 minutes d’anecdotes, de confidences et de moments forts débutés avec Mercédès Crépin présidente de l’association « Femmes de militaires » sur la présence française en Afghanistan et sur le « burn-out » de son époux Mickaël (espéré jusqu’au dernier moment mais malheureusement toujours très fragile en public) pour finir sur la mort de Jim Morisson à Paris dans les Toilettes du Rock’n’roll Circus tenu par Sam Bernett, en passant par le sens du suspense des maîtres « es-thriller » que sont devenus Jérôme Loubry et Gérard Saryan, et la détermination passionnée d’Agnès Naudin actuellement en disponibilité de sa fonction de commandant de police à la Brigade territoriale des Affaires familiales, du fait de ses positions face à l’enfance en danger et aux personnes disparues dans notre pays. Un caractère bien trempé qui se retrouve sous forme de livres témoignages et très bientôt d’une BD « Enfances perdues » avec des « pointures » du genre. Mais le stress, c’est aussi le sourire du conteur qu’est devenu Sam Bernett, nous racontant le sien, il y a bien longtemps… quand son pote d’enfance Johnny Hallyday qu’il présentait au public de Grenoble depuis de trop longues minutes devenues une éternité au fil de la soirée, arrive enfin à 6 heures du matin pour attaquer son répertoire… prévu la veille à 22 heures. « On y va Sam ? » qu’il a dit le boss, rattrapé in extremis avant de prendre un avion pour retrouver Sylvie Vartan… Ce 17 eme festival aura été une belle satisfaction pour la petite bande de bénévoles qui œuvre toute l’année pour lire des livres et apporte l’huile de coude le jour J ! En cette période trouble où le virus rôde toujours, la Culture a prouvé qu’elle est toujours vivante, qu’elle est vraiment essentielle, et quel bonheur tout personnel d’avoir pu croiser le fer du « ruine-babines » avec mon fréot d'harmo Marko Balland.
{{Jean-Pierre Tissier
{{{ 2020: REPORT DU FESTIVAL EN RAISON DES MESURES SANITAIRES }}}
{{{24 AOÛT 2019 : LES PREMIÈRES VOIX DE TOUTES-AURES}}} 16e FESTIVAL BLUES & POLAR - Blues & Polar, en partenariat avec les Amis de Sant-Brancaï, les Disciples d’Auguste Escoffier et le Cercle philosophique et culturel de Manosque, vous propose un nouveau concept basé sur la Voix. 24 août 2017- 24 août 2019. Deux années se sont écoulées - jour pour jour - depuis notre 15e édition consacrée à La Cuisine des mots. Deux années sans festival Blues & Polar à Manosque. Deux années de répit, après quinze éditions annuelles successives faites de concerts, rencontres littéraires, films en plein air et au Lido, expositions, débats ; mais aussi d’un travail forcené réalisé par une équipe de bénévoles dévoués et formidables depuis 15 ans. Deux années de repos après beaucoup trop de stress. Deux années de réflexion aussi ; obligatoires pour laisser place aux surprises... C’est à partir de cette pause salutaire - et grâce au soutien affectif de nombreuses personnes croisées dans la rue, les magasins, voire dans la colline en promenant le chien - qu’est né le concept des Voix de Toutes-Aures, organisé en partenariat avec les Amis de Sant Brancai, le Cercle philosophique et culturel de Manosque, et les Disciples d’Auguste Escoffier, chefs de cuisine au grand cœur œuvrant de longue date pour les enfants malades et hospitalisés. Car Blues & Polar a toujours aimé ce lieu cultuel et culturel, où les Consuls de Manosque sont montés en pèlerinage le 21 août 1708 avec la population manosquine, après que la terre eut tremblé, détruisant de nombreuses habitations. Mais sans aucun mort, ni blessé ! Le 24 août 2019 (311 ans plus tard) les Voix seront à l’honneur à Toutes-Aures au travers du blues et de ses différentes formes dans le monde entier. L’occasion d’une réflexion sur la vie quand les mots des écrivains deviennent des cris, qu’il y a des bleus à l’âme pour tout le monde, et que la fiction du roman noir nous apporte un vrai questionnement sur la société. Les Voix de Toutes-Aures seront-elles éphémères ou durables ? Je ne sais pas... En tout cas, elles vous surprendront; je l’espère !
{{Jean-Pierre Tissier président-fondateur de Blues & Polar}}
{{{* Karine Giebel Invitée d’honneur }}} . - Déjà venue à deux reprises àBlues &Polar, au tout début du festival, tpour son premier roman, Karine Giebel sera notre Invitée d'honneur. Avec plus de deux millions d’ouvrages signés de sa main vendus à ce jour, Karine Giebel est une des grandes signatures françaises du roman policier et noir. [fuchia]* 16 heures : accueil dans la chapelle. Ouverture des portes à 15 h 45.[/fuchia] {{{• 16 h 15 - 17 heures. Blues occitan avec Renat Sette a cappella.}}} - Renat Sette Voix d’or de l’Occitanie a recueilli au fil du temps qui passe, avec l’historien Jean-Yves Royer, entre Ventoux et Montagne de Lure, de très nombreux chants de travail repris à l’envi par les Provençaux et les Piémontais lorsqu’ ils travaillaient ensemble aux moissons, aux vendanges ou à la collecte des plantes aromatiques sur les flancs de Lure. Des chants transmis de génération en génération, mais en voie de perdition aujourd’hui que Renat Sette interprète a cappella comme des blues empreints d’émotion, de sueur, de sang et de larmes parfois. Preuve que le blues est avant tout la musique de toutes les émotions, quel que soit le pays où l’on se trouve, quand le labeur est rivé au corps. Renat Sette ancien maçon et restaurateur de calades en pays de Forcalquier et de Ventoux, chante désormais dans toute la Méditerranée, et bien au-delà, jusqu’au Yémen, Sénégal, Bulgarie…. Car le blues des peuples travailleurs n’a pas de frontières. Renat Sette a chanté et enregistré avec de nombreuses grandes voix de Méditerranée, des Balkans, et de Bretagne comme le regretté barde breton Yann-Fanch Kemener (CD ci-contre) décédé en mars de cette année. [bleu]* ENTRACTE . Buvette organisée par les Amis de Sant Brancai au profit de la restauration de la Chapelle de Toutes-Aures.[/bleu] {{{• 17 h 15. Hommage à Philippe Carrese et Gilles Dauvergne}}} * Le 16e festival Blues & Polar des Voix de Toutes-Aures est dédié à nos amis Gilles Dauvergne, chanteur du groupe The Reverend décédé le 23 juin 2018 au matin, après un concert pour la Fête de la musique à Oraison, et Philippe Carrese parrain historique du festival Blues & Polar décédé le 6 mai après quelques semaines de lutte contre le cancer. Gilles aurait dû se produire le 24 août 2019 à la chapelle de Toutes-Aures aux côtés de Djangolou, Benji et Alain Soler, et Philippe, devait être une nouvelle fois à nos côtés pour évoquer la vie et la société au travers de son écriture. Nous saluons leur mémoire ; qu’ils demeurent avec nous pour toujours comme ce dessin de Philippe Carrese, cadeau à Blues & Polar. {{{17h 30- 18h 30. Rencontre littéraire }}} {{Dans la chapelle de Toutes-Aures animée par Jean-Pierre Tissier avec Valérie Allam, Karine Giebel, René Frégni et Patrick F. Cavenair }} - Quatre Voix qui naviguent entre la triste réalité du monde, sa férocité, ses nombreux démons, mais aussi sa beauté, sans oublier la poésie des mots, et la place des femmes et des enfants dans la société, maltraités qu’ils sont si souvent… Autant de sujets que nos invités évoquent en utilisant la fiction. Cet artifice qui venge le réel selon Philippe Besson, mais qui nous amène à une réflexion sur ce qui nous entoure, et nous aide à vivre tout simplement. {{{• 18 h 45. Dédicaces des auteurs}}} - Karine Giebel, Valérie Allam, René Frégni et Patrick F. Cavenair dédicacerontl eurs romans sur le stand installé sous les micocouliers de la chapelle de Toutes-Aures avec l’Espace culturel Hyper U. [bleu]** ENTRACTE. Buvette organisée par les Amis de Sant Brancai au profit de la restauration de la Chapelle de Toutes-Aures. A l'extérieur sous les arbres, démonstrations culinaires et soupe au pistou réalisée par les Disciples d’Escoffier au profit des enfants malades des Hôpitaux de La Timone à Marseille et Manosque.[/bleu] {{{19h 30 -20 h 30 : DU BLUES AU JAZZ}}} {{Avec Eyma (chant) et Perrine Mansuy (piano)}}. Ce qui frappe et reste après un concert d’Eyma, c’est une empreinte, un climat, et une atmosphère singulière. Car Eyma chante, parle, rit, raconte, et la frontière entre elle et son public devient alors souple, floue, et s’amenuise. Comédienne autant que chanteuse, Eyma crée avec son public un espace inédit, intime et familier. La voix est tantôt fluide et claire, limpide et suave, tantôt sombre et puissante, rauque et profonde. À ses côtés, Perrine Mansuy, pianiste au toucher délicat qui s’est investie dans le collectif Over the Hills pour un hommage inspiré à Carla Bley en 2015. Pour ce revival Blues & Polar, elles nous proposent une sélection de standards du blues et du jazz en osmose totale avec Les 1ères Voix de Toutes-Aures. En collaboration avec Arts et Musiques en Provence. [bleu]ENTRACTE[/bleu] {{{20 h 50 : LE BLUES ROOTS ET LA VOIX DE FEU D'ALAIN LEADFOOT RIVET }}} - Concert dans la chapelle. Attention Places limitées ! Show final blues roots, aux racines du blues, avec Alain Leadfoot Rivet (chant) accompagné par James Pace (clavier orgue Hammond), Jean-Paul Avellaneda (guitare) leader de Mercy, et Stéphane Avellaneda (cajon) batteur attitré de longue date de la guitariste-chanteuse blues-rock serbe Ana Popovic . Du très beau monde réuni spécialement pour le 16e festival Blues & Polar. Une ambiance semi-acoustique et intimiste qui n’empêchera nullement le groove, car le blues reste la musique de toutes les émotions. [rouge]* TOUS CES CONCERTS ET RENCONTRES SONT GRATUITS[/rouge] {{ Courriel : contact@ blues-et-polar.com}}
{{{LA NOUVELLE AFFICHE DE BLUES & POLAR}}} - Pour sa 16e édition coïncidant avec l'avènement du nouveau concept des Voix de Toutes-Aures une nouvelle affiche conçue par Gwendal Tissier voit le jour. Exit le mas de la Charbonnière et l'ancienne auberge de jeunesse du parc de la Rochette, c'est un pan d'histoire de Manosque qui nous accueille à la chapelle de Toutes-Aures. Un lieu emblématique pour les Manosquins qui y montèrent en procession derrière les Consuls de la ville après le tremblement de terre du 21 août 1708. Un lieu témoin d'un horrible double drame survenu en août 1900, avec l'assassinat de l'ermite qui y habitait et de son jeune neveu. Un lieu où chaque Lundi de Pâques, que l'on soit croyant ou non, des centaines de personnes se retrouvent chaque année pour pique-niquer et partager pain, vin et saucisson en toute fraternité.


Site Hébergé, créé et référencé par Provence Infos © 2022