Site de type portail coopératif

Accueil > Art > Coups de Coeur > Histoires d’Eaux Histoires d’Art

Gréoux-les-Bains

Histoires d’Eaux Histoires d’Art

Exposition été 2008

Publié le : jeudi 6 octobre 2011, par Patrick ROUDEIX, Webmestre du site


Histoires d’Eaux Histoires d’Art 2008
aurait dû être un bon cru… !

Je désire pour commencer ce propos rendre hommage à Monsieur Vincent LAROCCA, ancien maire de Gréoux-les-Bains et ancien président de la Communauté de Communes Durance – Luberon – Verdon qui, il y a cinq ans déjà, nous a permis de créer cette manifestation, et au fil des ans d’en faire une des manifestations d’art contemporain incontournable de l’hexagone national mais également reconnue hors des frontières, ce qui est confirmé par les nombreuses demandes d’artistes étrangers désireux de participer à ces rencontres.

« Histoires d’Eaux – Histoires d’Art 2008 » aurait dû être un bon cru cette année par le nombre et la qualité des artistes qui ont répondu présents à notre invitation. Artistes français et européens, artistes japonais, ont hanté les lieux pendant plusieurs semaines pour la réalisation de leurs oeuvres, allant ainsi à la rencontre d’un public local, ainsi que de nombreux curistes présents sur Gréoux, en cette période de l’année. Pourtant il n’en est rien !

En effet, dès le début de la mise en place des oeuvres, nous avons appris que le cru 2008 devait être le dernier, la nouvelle municipalité ayant annoncé en commission culturelle de la communauté de communes que Histoires d’Eaux – Histoire d’Art devenait persona non grata sur la commune de Gréoux-les-Bains. Aprés cinq années d’efforts de la part des organisateurs et de présence de certains artistes, cette décision, que nous respectons, nous a fait l’effet d’une douche froide.

En ces mois de mai et juin 2008, le mauvais temps ne nous a pas épargnés.
Pluie et orages pendant la mise en place des oeuvres sont venus perturber le travail des artistes.
Un ciel souvent couvert, pendant la période où les photos pour le catalogue devaient être prises, n’a pas permis à notre photographe de travailler dans les meilleures conditions. Il s’en excuse auprés des artistes et des lecteurs de cet ouvrage.

Enfin, après les nombreux orages, les responsables des barrages sur le Verdon, en amont de Gréoux, ont été obligés d’effectuer des lachers d’eau qui ont eu pour résultats une augmentation très importante du courant et du niveau de l’eau dans le fleuve, noyant les rives du Verdon sur lesquelles des installations d’oeuvres avaient été effectuées. Nous avons eu un matin la désagréable surprise de constater que des oeuvres ont été dégradées et même détruites.
Que les visiteurs veuillent bien nous excuser de tous ces désagréments indépendants de notre volonté.

Alain CALVET
Président de l’association « Témoignage Contemporain »
Coordonateur