LA NEWSLETTER hebdomadaire - Provence Magazine
Blues et Polar Accueil ON A LU  title=
ON A LU
NOS COUPS DE CŒUR title=
NOS COUPS DE CŒUR
LES NEWS  title=
LES NEWS
CONTACTS title=
CONTACTS
LA PRESSE title=
LA PRESSE

La journaliste Patricia Tourancheau qui a démasqué "Le Grêlé" (Le Seuil) sérial killer et gendarme pendant 35 ans, et David Corona ancien négociateur de crise du GIGN auteur de "Négocier" (Grasset) sont mes invités d’octobre


Articles de cette Rubrique


- LA NEWSLETTER hebdomadaire

- 27 ET 28 AOUT 2022 : 18e FESTIVAL BLUES & POLAR A MANOSQUE

LA NEWSLETTER hebdomadaire
mardi 4 octobre 2022

Par les mots des écrivains comprendre les bleus à l’âme de la nature humaine. Par la voix du blues, exprimer les maux enfouis en chacun de nous. Pour y découvrir – peut-être – les racines de nos émotions.


JPEG

 DISPARITION

 ANDRÉ BUCHER ÉCRIVAIN DES GRANDS ESPACES N’EST PLUS

JPEG Paysan-écrivain ou l’inverse selon les saisons de la vallée, André Bucher « l’écrivain des grands espaces » vient de franchir définitivement le gué de cette rivière desséchée par le soleil, mais violente et tourmentée parfois, qu’est le Jabron. Au pied de Lure, les brumes du Ventoux dans le lointain, c’est au soir de la pittoresque foire bio de Montfroc qu’il avait créée - et qui s’est déroulée ce week-end – qu’André a tiré sa révérence, comme dans un ultime pied de nez, tout en discrétion comme toujours. Car l’homme qui vivait dans ces confins de la Drôme et des Alpes-de-Haute-Provence, où il prenait des notes sur son tracteur, a régulièrement donné vie, sans bruit, à des personnages à la Jim Harrison le grand écrivain américain à son image, à qui il avait dédié son livre « La cascades aux miroirs » sorti en 2002 aux éditions « Le Mot et le reste » après avoir longtemps travaillé sous la coupe de l’éditrice engagée Sabine Weispieser. Nous l’avions invité à trois reprises au festival Blues & Polar à Manosque. La dernière fois en 2016, pour parler de son livre « La Montagne de la dernière chance » alors qu’il venait d’être invité auparavant par François Busnel sur France 5 dans « La Grande librairie », mais aussi sur France Inter par Denis Cheyssoux dans l’émission très suivie qu’est « CO2 mon amour » car les écrits de cet homme amoureux de la nature sauvage dépassaient de loin le cadre du simple polar se déroulant entre Sisteron et le carrefour des Bons-Enfants, porte d’entrée de la Vallée du Jabron. André Bucher, outre les arbres, desquels il tirait des odes lyriques à la vue d’un tapis de feuilles peuplé de merles et de champignons écrivait en souplesse comme un indien chassant ses proies en silence, sens des mots en éveil. Il lui venait alors en tête des chansons brumeuses et bluesy de Léonard Cohen, JJ Cale ou Nick Cave, mais aussi les accents plus rugueux de « Gimme shelter » ou du sulfureux « Sympathy for the devil des Stones ». Car son écriture était musicale et sauvage. C’est un de nos meilleurs écrivains qui vient de passer la frontière des mots. « Vieil homme qui te prépare à passer la porte ; n’aie pas peur » citait-il dans son dernier ouvrage, en référence au « Chant du matin » de Joy Harjo. Repose en paix André.

Jean-Pierre Tissier

 SON DERNIER LIVRE « Tordre la douleur »

Sorti en 2021 Editions Le Mot et le reste. JPEG DESTINS D’HIVER AU CŒUR DU JABRON. La forêt est une entité enjambant les époques, et pour André Bucher qui s’y est niché depuis toujours pour cultiver son jardin, la Vallée du Jabron, austère, pentue, décharnée mais grandiose, représente pour lui comme un Grand canyon synonyme d’aventures et de destins ruraux. De ceux, qui entre garages improbables du bout du monde et cabanes peuplées de chouettes ou autres chauves-souris, font des films sublimes sur la nature. A l’image du merveilleux « Into the wild » de Sean Penn. Mais dans ce paysage mystérieux où les cerfs et les toiles argentées par le froid céleste semblent descendre en rappel de la Voie lactée, il faut savourer chaque mot d’André Bucher comme une gourmandise. Et se lire à haute voix – intérieurement - chaque phrase sculptée de ces mots charnus à l’envi pour s’en repaitre pleinement. Car ici les intrigues sont avant tout montagnardes, même si la ville n’est pas loin, sans pour autant convaincre, si ce n’est le temps d’un verre (ou plus) au bistrot. On s’y accroche pourtant, rudement parfois, à la façon rugueuse des paysans, des solitaires, des chômeurs complotistes sur les bords qui chargent un peu trop sur le jaune, et des femmes, silencieuses, dociles ou rebelles dont la vie change un jour sur un coup de dés ou un coup de tête… Le temps s’y déroule lentement au rythme des oiseaux qui piaillent, avec parfois le bruit d’une roche qui se brise en se détachant de la falaise ou celui d’un fusil qui claque dans la forêt et chasse l’intrus… A quelques encablures du polar, André Bucher nous entraine toujours dans le même décor depuis des lustres, mais on ne se lasse pas de traverser les ruisseaux, les orages, les tempêtes de neige, les sous-bois moussus où les chanterelles font un tapis ocré, et suivre les pas de ces destins d’hiver qu’il dépeint si bien. Tel un peintre tenant une palette où les verts et les roux abondent, avec quelques touches de jaune pour donner la vie. « Que pouvait encore espérer le vieil homme, écrit-il. Sinon chanter le blues ? »

J.-P.T

* Les obsèques d’André Bucher ont lieu ce mercredi 5 octobre à 15h 45 au cimetière de Montfroc (26560. Vallée du Jabron)


 L’HUMEUR DU JOUR

 ENTRE RÉALITÉ ET RESSENTI

Entre l’insécurité et le sentiment d’insécurité, il y a une différence semblable à celle du mistral soufflant sur Marseille par une température de 17°, mais qui nous inflige par sa pénétration tous azimuts, un ressenti proche du zéro… sur la Canebière ! C’est la différence entre la réalité du chiffre brut étalonné par le mercure… et le ressenti ! Mais si une impression n’est pas une réalité, elle compte aussi ! Et on retrouve cette ambiguïté dans des bien des domaines ; la politique n’y échappant pas, le quotidien de tout un chacun non plus.
Alors comment expliquer l’inexplicable ? Comment comprendre qu’un village d’une centaine d’habitants perdu dans la campagne, sans aucun étranger dans ses rangs, ni agressions en masse puisse voter majoritairement pour une politique extrémiste, raciste, antisémite, tout en regardant les personnes LGBT d’un mauvais œil ? La paix n’est pas un ressenti, mais doit être une réalité pour qu’on la ressente vraiment. Boris Vian, Raymond Devos, Francis Blanche, Pierre Dac, regrettés magiciens de l’absurde et funambules des mots malins savaient venir à notre secours pour nous faire ressentir justement nos propres contradictions. Avec poésie, justesse, provocation parfois et humour tout le temps, ces saltimbanques-là arrivaient à nous placer devant une glace pour se poser les bonnes questions. Car ces gens-là avaient connu la Guerre, la vraie, et la Résistance. Et ils n’auraient jamais osé se balader en France, avec une pancarte « Non à la dictature ! » avec de surcroit, pour certains, une étoile jaune ainsi bafouée cousue sur le veston. Entre la réalité et le ressenti il y a donc comme un flou et cela suffit pour provoquer des conflits, alors qu’il suffirait peut-être de savoir s’écouter. Le ressenti est instinctif et la réalité réfléchie. Mais c’est autant avec la poésie qu’avec les chiffres que l’on peut créer un rêve pour l’univers entier. Et le partager ! Chiche ?

Jean-Pierre Tissier

 LA PHRASE DU JOUR

« Je crois aux actes et non aux grands mots » Antoine de Saint Exupéry


  LE CHIFFRE : 4004

C’est depuis ce lundi, le nombre d’abonnés à Blues & Polar sur le réseau Linkedin


 LA VIDÉO

 Tom Petty and the Heartbreakers

sortira ’Live At The Fillmore 1997’ le 25 novembre prochain. Ce sera son premier album live en 13 ans. JPEG Écoutez en avant-première le nouveau « Listen To Her Heart » ici https://lnkd.in/dTuV8rWi


 OCTOBRE. LES 3 QUESTIONS À…

 PATRICIA TOURANCHEAU ET DAVID CORONA

JPEG « Mes prochains invités pour l’Interview 3 Questions à.… d’octobre, seront la journaliste Patricia Tourancheau auteure de nombreux ouvrages sur les faits-divers en France qui a démasqué "Le Grêlé" (Le Seuil), ce sérial-killer bon père de famille et gendarme à la fois qui a tué pendant pendant 35 ans, avant de se suicider sachant qu’il était découvert, JPEGet David Corona ancien négociateur de crise du GIGN à l’œuvre pendant les attaques de Charlie hebdo en 2015 et du Super U de Trèbes en 2018, auteur de "Négocier" (Grasset). »


 NOTRE SÉLECTION « CONCERTS DU WEEK-END »

 VENDREDI 30 SEPTEMBRE

AIX-EN-PROVENCE (13). Avishai Cohen au Grand Théâtre de Provence.
JPEG L’un des plus grands contrebassistes du monde revient au Grand Théâtre avec sa formation favorite, accompagné par le pianiste Elchin Shirinov et la batteuse Roni Kaspi. Avishai Cohen rejoue les morceaux qui ont fait son succès et ses nouvelles compositions de son dernier album Shifting Sands (sorti en mai 2022). Concert à 20heures. Tarifs de 10€ à 37€.Tel 08 20 13 20 13.

GAP (05). Les Dakh Daughters pour l’Ukraine à la Passerelle. Cabaret punk rock féminin ce spectacle joué par cinq musiciennes et chanteuses ukrainiennes est pour elles comme un bras d’honneur à la guerre. Il y a cinq ans, elles chantaient déjà sur les barricades de la place Maidan. Réfugiées en France, elles continuent à faire entendre leurs voix entre poésie et révolte, entre Chevchenko et les Sex pistols. Une énergie d’espoir à voir à 20h 30 sur la scène nationale de la Passerelle. Tarif de 12€ à 30€. Déconseillé au moins de 14 ans. Tel 04 92 52 52 52. * Le 1er à Martigues au Théâtre des salins également. A 19 heures. Tarifs : 8€ et 18€. Tel 04 42 49 02 00.

 Notre coup de cœur

 Le grand retour de Overhead après 20 ans de silence

JPEGPour une nouvelle, c’est une sacrée nouvelle pour les amateurs de rock-blues des Alpes-de-Haute-Provence. Après le groupe puimoissonnais « La Marque jaune » qui s’est reconstitué le 21 juin dernier pour la Fête de la musique après 20 ans de silence, c’est au tour de Overhead un des groupes phares des années 80-90 en Haute-Provence qui se réforme sous la houlette de Philippe (actuel guitariste du groupe villeneuvois 1970 très influencé par Rory Gallagher et Jimi Hendrix ) et de Julia, la chanteuse du groupe de l’époque, dont la voix avait un grain proche de Janis Joplin et qui envoyait du bois à chaque concert. JPEG Le groupe sera sur scène ce vendredi 30 septembre à V & B. à Manosque.
Philippe et Julia étaient d’ailleurs sur la scène des « 10 ans de Rubric’A’Rock » - que j’avais le bonheur d’animer chaque jeudi dans les colonnes du Provençal - le 22 juin 1996 à l’hippodrome d’Oraison (Julia est aux chœurs à gauche sur la photo ci-dessus) avec une vingtaine de musiciens sur scène drivés par Jean-Paul Avellaneda. Café Bertrand qui venait juste de débarquer de Thono-les-Bains était aussi de la fête... Overhead, c’était évidemment de belles reprises des années 70, mais c’était aussi l’époque où le Saxo à Forcalquier, le Café de France à Peyruis, le France à Digne-les-Bains, et plein de bars de la vallée de l’Asse ou du Jabron accueillaient les formations du cru. Alors, ne les ratez pas !
V & B (cave, bar à vin, bière, rhums, whiskies…) c’est en Zone Saint Joseph à Manosque, 361 avenue de Prés Combaux juste derrière Keep cool et Bureau Vallée. Tel 04 92 72 25 48. Concert vendredi 30 septembre à l19h 30, l’heure de l’apéro…

J.-P.T

SAINTE-TULLE. 4e session folk irlandais à la Boutique de la Bière. Pour cette 4ème édition, des musiciens itinérants qui se retrouvent parfois à plus d’une heure de chez eux vont jouer ensemble du folk Irlandais. Au menu, dès 19h30, des ballades, de la musique traditionnelle folk, des bourrées, des mélodies celtes qui filent le tournis et l’envie irrésistible de taper du pied. C’est en plein air, alors prévoyez une petite laine ou plus…c’est le conseil de Christophe qui recule chaque semaine l’échéance du dernier concert en extérieur. Restauration avec les pizzas de La Galinette de Sainte Tulle sur commande à l’entrée du magasin Pensez à prévoir du liquide ou un chéquier pour le règlement des pizzas.


  SAMEDI 1er OCTOBRE

LURS (04). Vincent Strazzieri à l’Osons jazz-club. Entouré de Sylvain Romano (contrebasse) et Jean-Pierre Arnaud (batterie), le pianiste Vincent Strazzieri est l’invité du club lursien. Concert à 21 heures. Tarif : 12 €. Réservation obligatoire au 04 92 74 37 01.

MARSEILLE. Yann Tiersen au Moulin. De l’ile d’Ouessant au bout de la terre de France, où il a installé son studio d’enregistrement, le Breton Yann Tiersen explore les mondes sonores. Et d’ailleurs son répertoire est devenu plus électronique. Le public marseillais pourra vérifier cela ce samedi à la suite de sa compagne Quinquis qui se produira en première partie. Le Moulin 47 Bd Perrin. Concert à 19h 30. Tarif : 35€. Site : lemoulin.org Tel 04 91 06 33 94.

MONTFROC (26). La foire bio à découvrir. Le Bleuet est présent à la foire bio de Montfroc, petit village situé dans la vallée du Jabron à la limite des Alpes-de-Haute-Provence et de la Drôme. Bienvenue à la formidable foire bio fondée par l’e poète-écrivain-paysan André Bucher. La librairie Le Bleuet de Banon s’associe à cette très naturelle manifestation qui sent bon Woodstock et le fromage de chèvre avec un stand "livres nature" ( écologie, permaculture, faune, flore, naturopathie, huiles essentielles, santé...), en particulier de la maison d’édition Terre Vivante.

VINON-SUR-VERDON (83). Rencontres du cinéma indépendant au cinéma Le Moulin. A partir de 16 heures. Entrée libre.


 DIMANCHE 2 OCTOBRE

PIERREVERT (04). Jazz au caveau de la frache. Bossa nova au programme de l’Atelier blues & jazz de Pierrevert avec Andrea Caparros et Emilie Melenchon. Concert à 17h 30 au caveau de la frache au cœur du village. Réservations 06 82 01 50 64.

VALENSOLE (04). Les Copains de la chanson à la chapelle de Villedieu. A la sortie de Manosque en direction de Valensole, prendre la vieille route d’Oraison au carrefour des 4 chemins, direction La Fuste. La chapelle est située juste après le hameau des Chabrands. Ambiance chanson française avec huit artistes sur scène à 17 heures. Un rendez-vous sympa de Brel à Brassens en passant par Barbara, Leprest, Fugain, Isabelle Aubret, Reggiani… et bien d’autres. Entrée libre. Chapeau pour les artistes. Réservations auprès de Monique Flamand Tel 07 81 23 79 44 et 09 54 83 05 22. Courriel : moniqueflamand04@gmail.com

VINON-SUR-VERDON (83) Magicanima à Notre Dame de l’Assomption. Magicanima est une formation qui parcourt les routes depuis plus d’un an en proposant un répertoire de chants corses constitué de créations et de chants traditionnels de l’île de beauté tout en laissant la porte ouverte à des chants venus d’autres horizons (Italie, Amérique du sud etc..).
Stéphane Casalta et Rosela libertad offrent dans ce tour de chant un répertoire qui prend sa source dans la tradition corse et qui tend irrésistiblement vers l’ouverture et vers d’autres horizons musicaux où la voix reste toujours l’élément central.
Ouverture de la billetterie sur place à partir de 15h30. Concert à 17 heures. Prix : De 10 € à 16 €.


 MARDI 4 OCTOBRE

 DIGNE-LES-BAINS (04). Du crime à la peine. La Justice se livre au Tribunal.

JPEG Dans le cadre de la Nuit du Droit, le Tribunal dignois Place des recollets s’ouvre au grand public pour une opération pédagogique particulièrement intéressante à l’heure où les séries policières sont légion sur toutes les chaines de télévision et les plateformes de streaming. Mais si elles sont passionnantes et addictives parfois, elle se déroulent souvent aux Etats-Unis où le Droit n’est pas du tout le même qu’en France, et il y a parfois des questionnements auxquels nous n’avons pas de réponse. Idem pour les séries françaises où l’humour et les « ménages à trois entre flics » sur une même enquête ne sont pas très crédibles…
A 17 heures : analyse sur une scène de crime et enquête.
18 heures : assistez à un procès fictif devant une Cour d’Assises. A 20 heures : échangez avec les professionnels de la Justice. L’entrée est libre mais il faut néanmoins réserver au 04 92 36 69 20.


 NOTEZ-LE

Au Petit Duc à Aix-en-Provence le 10 décembre, SAN SEVERINO rendra hommage à FRANÇOIS BERANGER chanteur libertaire génial des années 70, mort en 2003, auteur du prodigieux Paris Lumière (grandiose morceau de 19 minutes). Le Petit Duc, c’est au 35 rue Emile Tavan. Tel 04 42 27 37 39 et 06 70 32 90 69. Courriel : public@le petitduc.net Tout le programme sur www.lepetitduc.net
Pour nous contacter :
contact@blues-et-polar.com


 EN COURS DE LECTURE

 LE RÉSEAU de Marc Eichinger et Alix Meyer

(Editions Plon) Sortie le 22 septembre 2022. 250 pages. Prix 19,90€
JPEG Le résumé. Paul Cesario, ancien éminent chimiste de la DGSE, s’apprête à vendre aux enchères une drogue de synthèse de son invention, aux effets dévastateurs pour les populations du monde entier. La France, qui ne doit en aucun cas être reliée aux activités de son ancien agent, fait alors appel au Réseau... Instance supranationale secrète au service du bien commun, le Réseau confie l’enquête à Janco Landovski, son meilleur élément, avec la mission d’éliminer discrètement tous les acteurs de cette transaction. De Bombay à Hong Kong en passant par le Canada, la course contre la montre de Janco mobilise le FBI, la CIA, le Mossad ainsi que bien d’autres acteurs de l’ombre. Jusqu’à l’affrontement final dont dépend le sort du monde...


 « LE GRÊLÉ » LE TUEUR ÉTAIT UN FLIC de Patricia Tourancheau

(Editions du Seuil). Prix : 19€. 270 pages.
JPEG Le résumé. 30 septembre 2021, un ancien gendarme et policier de 59 ans est retrouvé mort dans le Gard, un test ADN confirmera le lendemain que cet homme François Vérove qui s’est en fait suicidé le 27 septembre, est "le Grêlé". Un tueur en série redoutable qui a sévi entre 1986 et 1994 en région parisienne. L’énigme est résolue. La journaliste Patricia Tourancheau, qui a publié au printemps dernier aux éditions du Seuil, Le Grêlé, le tueur était un flic, a commencé à enquêter sur ses crimes à partir des années 90. "Il y a plein de dossiers dans le dossier. C’est ça qui est hyper compliqué dans cette histoire et qui explique en grande partie pourquoi les enquêteurs se sont fourvoyés et ne l’ont pas trouvé. La deuxième chose, c’est que ce type est un mec insoupçonnable. C’est le bon voisin, le bon mari, le bon père de famille. Conseiller municipal à Prades-le-Lez, ancien gendarme de la Garde républicaine à Paris", déclare Patricia Tourancheau. Le premier meurtre du "Grêlé", c’est celui de Cécile Bloch 11 ans, retrouvée morte le 5 mai 1986 poignardée et violée dans le 19e arrondissement de Paris. Articles, livres, podcast... Patricia Tourancheau a consacré à cette affaire des jours et des nuits, et entassé année après année des témoignages, des pistes, des procès-verbaux.


 BAIN DE SANG DE Jean-Jacques Pelletier

(Le Mot et le reste). 456 pages (14,8 x 21cm). Prix : 23.00 €. Sortie le 22 septembre 2022.
JPEGEn fin de carrière, l’inspecteur Dufaux se voit confier une enquête hors norme lorsqu’un bain rempli de sang se retrouve exposé dans une vitrine, en plein Montréal. Ce pince-sans-rire, un brin cynique, devra résoudre une série de meurtres avec l’aide de son équipe de jeunes geeks. Sous le coup d’une enquête interne, Kodack, Parano, Paddle et les Sarah seront pour- tant décisifs pour tirer cette histoire au clair. Au cours de ses investigations, Dufaux croisera une galerie d’hommes et de femmes plus originaux et insensés les uns que les autres, et pourra compter sur le soutien de son épouse, récemment décédée. Avec son équipe de flics 2.0 et un humour manié au scalpel, l’auteur parvient à rafraîchir les codes du roman policier.


 BILLY SUMMERS de Stephen King

(Traduction de Jean Esch). Sortie le 21 septembre 2022. Édition Brochée ! Prix 24,90 €. Editions Albin Michel.
JPEG Billy Summers est un tueur à gages, le meilleur de sa profession, mais il n’accepte de liquider que les salauds. Aujourd’hui, Billy veut décrocher. Avant cela, seul dans sa chambre, il se prépare pour sa dernière mission… À la fois thriller, récit de guerre, road trip et déclaration d’amour à l’Amérique des petites villes, Billy Summers est l’un des romans les plus surprenants dans l’œuvre de Stephen King, qui y a mis tout son génie et son humanité.


 EAUX TROUBLES de M.C. Beaton.

(Albin Michel). (Traduction Esther Ménévis). SORTI le 1er septembre 2022. Prix (édition brochée) : 14,90 €.
JPEG Le résumé. Il était venu dans les Highlands pour écrire, et c’est la mort qu’il a trouvée. Tommy Jarret, jeune homme de bonne famille et ancien toxicomane, aurait succombé à une overdose selon la police. Un peu trop facile, se dit Hamish Macbeth qui, sans attendre, infiltre en solo le réseau local de trafiquants. Rappelé à l’ordre par sa hiérarchie, c’est sous l’autorité de la belle et brillante Olivia, une inspectrice venue de Glasgow, qu’il va poursuivre l’enquête. Des Highlands à Amsterdam, entre créatures lacustres et stupéfiants, bons et mauvais trips, Hamish nage en eaux troubles : sera-t-il capable de faire la lumière sur la mort de Tommy sans devenir accro à Olivia ?


 « SUR L’AUTRE RIVE » d’Emmanuel Grand

(Livre de Poche). Le résumé. JPEG Saint-Nazaire, ses chantiers navals, une forêt de silos et de grues, les marais et l’océan à perte de vue, un pont entre deux rives. Pour Franck Rivière, vingt et un ans, jeune espoir du football local, des rêves plein la tête, c’est aussi la fin du voyage : une chute de 68 m et son corps glacé repêché au petit matin. Tandis que le capitaine Marc Ferré doute de ce suicide, Julia, la sœur de Franck, brillante avocate « montée » à Paris, se heurte aux vérités d’une ville qui cache mal sa misère, ses magouilles et son pouvoir secret : que le bizness paie peut-être plus que le ballon rond, que Saint-Nazaire ne l’a jamais quittée, et qu’on n’enterre pas aussi facilement un amour d’adolescence.


  BD

LE DOSSIER THANATOS. JPEG Tout finit par arriver ! La Bande dessinée est un genre que Blues & Polar n’avait abordé qu’une seule fois, il y a une douzaine d’années en pleine rue, devant la Bibliothèque de Manosque, mais Blues & Polar n’étant pas du tout un simple Salon de dédicaces, l’excellent dessinateur invité, plutôt rock’n’roll cependant, avait été plutôt paralysé face au public et la rencontre très ordinaire… Dommage, car en dehors, il était impeccable autour d ‘une table. Néanmoins, il y a de belles choses à découvrir dans Le Dossier THANATOS de Jean-Louis Thouard & Roger Seiter, sorti en librairie le 31 août. En effet, l’enquête policière est celle qui a donné envie à Conan Doyle d’écrire des romans policiers. Editions Robinson.


MÉMOIRES

 MES FANTÔMES ET MOI de Gabriel Byrne

(Editions Sabine Weispeiser) Traduction de l’anglais (Irlande) Diane Meur. Sortie le 8 septembre 2022. Prix : 22 €.
JPEG Né à Dublin en 1950, Gabriel Byrne est acteur, scénariste, réalisateur et producteur de cinéma. Il a joué dans de nombreuses pièces et dans plus de quatre-vingts films, parmi lesquels Excalibur (1981) de John Boorman, Miller’s Crossing (1990) des frères Coen, Usual Suspects (1995) de Bryan Singer, et plus récemment, en France, Le Temps de l’aventure (2013) de Jérôme Bonnell, avec Emmanuelle Devos. Sa prestation dans In Treatment – la version américaine de En thérapie – lui a valu le Golden Globe du meilleur acteur. Il vit aux États-Unis, entre Manhattan et le Maine.
Rien ne destinait Gabriel Byrne, né dans une famille modeste des faubourgs de Dublin en 1950, à l’éblouissante carrière de comédien qui est la sienne. Enfant introverti, il a tôt trouvé refuge dans l’imaginaire. À onze ans, il répond à l’appel de la prêtrise. Mais il ne tardera pas à déchanter : renvoyé du séminaire, il se retrouve quatre ans plus tard dans sa ville natale, collectionnant les petits boulots, et les échecs. « Je me sentais un raté, comme plombier et comme prêtre », écrit-il. Sa passion pour le cinéma et le théâtre l’encourage à surmonter sa timidité et à s’engager dans une troupe d’amateurs, décision qui change sa vie. Bientôt devenu une célébrité dans son pays, grâce à un feuilleton télévisé extrêmement populaire, il est également repéré par John Boorman, qui lui propose un rôle dans Excalibur. Pourtant, son livre n’a rien de ces mémoires de star où s’enchaînent les anecdotes avantageuses. Bien au contraire : hanté par son enfance, Gabriel Byrne y revient sans cesse, notamment avec les portraits drôles et tendres des figures excentriques de son quartier, avouant qu’elles ont été les premières à lui donner l’amour de la scène. Quand il en arrive aux faits marquants de sa vie de comédien, c’est toujours avec distance qu’il les évoque, comme surpris de se retrouver dans un monde si étranger au sien. En atteste sa leçon d’équitation à Hyde Park avec une Américaine jurant comme un charretier, qui se révélera être Ava Gardner. Mal à l’aise avec la notoriété, au point de s’enfuir de Cannes, en 1995, quand tous les objectifs sont braqués sur lui pour sa prestation dans Usual Suspects, Gabriel Byrne ne cache rien non plus, malgré une profonde pudeur, de ses dérives, de ses angoisses ni de son addiction à l’alcool. Ce livre poignant, où l’autodérision le dispute à une véritable force poétique, est une magnifique confession sur l’ambivalence de la gloire, en même temps qu’un hommage bouleversant aux êtres et aux paysages familiers à qui l’on doit tout.


 ALBUMS

 ROCK CANDY de Orianthi « Light it up ».

JPEG Franchement, je ne la connaissais pas, malgré un attrait certain pour Nina Attal, Ana Popovic, Gaëlle Buswel, Rachel Plas… et toutes les filles du blues qui apporte un autre éclairage à cette musique qu’on entend nulle part sur les radios et télé, tout comme le Métal... La guitariste rock, chanteuse et compositrice Orianthi sortira son nouvel album ’Rock Candy’ le mercredi 14 octobre via Frontiers Music. Elle partage son single-vidéo enflammé et lourd de riffs « Light it Up ».
Cliquez ! https://youtu.be/keafQommvV8

L’ULTIME ALBUM

 ARNO for ever…

JPEG "OPEX" L’ALBUM POSTHUME du chanteur belge Arno que l’on adorait à Blues & Polar sort demain vendredi 30 septembre, quelques mois après sa mort le 23 avril dernier. Notre confrère ami de Linkedin et France info Jean-François Convert l’a écouté déjà plusieurs fois et cet album l’a profondément touché. Retrouvez sa chronique sur franceinfo culture https://lnkd.in/etAaBWMS Photo © Danny Willems


 JAZZ

 LA DISPARITION DE PHAROAH SANDERS

JPEG « Une légende du jazz vient de disparaître ce samedi. Pharoah Sanders a marqué l’histoire du jazz international en travaillant notamment avec John Coltrane explique notre ancien confrère de Nice-Matin spécialiste du jazz, Robert Yvon sur le réseau professionnel Linkedin. De Coltrane à Sun R, il a contribué largement à l’évolution de cette musique contemporaine américaine. Sa propre formation en quartet avec notamment le pianiste Lonnie Liston Smith l’a fait rentrer dans l’Histoire. Sa composition intitulée « The Creator has a master plan » et son album Karma sont parmi les perles d’or des discothèques de jazz. RIP Pharoah Sanders qui s’était produit notamment à Jazz à Juan le 21 juillet 1968 avec Lonnie Smith, Norman Jones et Maleed Shabazz. »


 ON A VU AU CINÉMA…

  *** 107 MOTHERS de Peter Kerekes.

(2021). JPEG Le résumé. Lyesa, une jeune Ukrainienne, a poignardé son mari après une scène de ménage. Condamnée à sept ans de prison, elle accouche d’un petit garçon alors qu’elle est incarcérée dans une prison d’Odessa, en Ukraine. Ici, les mères peuvent s’occuper de leurs enfants jusqu’à leurs trois ans. Mais à l’approche de cet anniversaire fatidique, Lyesa tente tout pour ne pas être séparée de son fils.
« Avec le contexte actuel de l’Ukraine attaquée, envahie et massacrée par la Russie de Poutine, on regarde ce film avec une attention toute particulière. Car dans cet univers de la prison au féminin où les conditions sont rudes, spartiates et sans confort, il y a néanmoins de la solidarité et de l’amour malgré la crainte du lendemain et du temps qui s’étire. En effet, ce film du cinéaste slovaque primé à la Mostra de Venise qui oscille entre documentaire et fiction, ne compte qu’une comédienne professionnelle (Maryna Klimova dans le rôle de Lyesa) mais en revanche, les 107 vraies mères de la prison d’Odessa !Et cela donne à cette réalisation très esthétique malgré la dureté du sujet, comme un côté pictural d’images de la vie de tous les jours en prison avec en tête, l’espoir de la sortie et la peur du jour nouveau et libre dans un contexte familial qui n’existe plus. La solitude au bout du chemin… pour finir ou recommencer ?

Jean-Pierre Tissier

 

SUR SCÈNE

  COMME UNE TRANSE, L’AFRO BLUES DE TCHALÉ !

JPEG C’était l’occasion de découvrir un bluesman béninois résidant désormais à Aix-en-Provence, car comme dans bien des pays d’Afrique, les régimes au pouvoir sont souvent malmenés et la tentative de coup d’état du mois de juin 2020 à Cotonou n’est pas si veille… Dans ces conditions Tchalé passionné de blues s’est exilé en France, et il tourne en petite formation. Avec un bassiste excellent et un batteur (Guy) qui jouait pour la première fois avec eux, Tchalé nous a proposé un blues coloré d’Afrique soul avec des rythmes lancinant et longs qui rappelaient le sax Eddie Harris dans le film « Soul to soul » tourné au Ghana ponctués de réminiscences très James Brown. Il faudra revoir Tchalé dans de meilleures conditions que sur un parking balayé par le mistral, mais il y a beaucoup de promesses avec cette guitare qui fleure bon un blues aux racines africaines… Et à Blues & Polar, on adore les musiques métisses qui permettent aux hommes de bonne volonté de jouer ensemble juste pour le plaisir du partage et de l’émotion. A bientôt sûrement, Tchalé ! »

Jean-Pierre Tissier


Site Hébergé, créé et référencé par Provence Infos © 2022