Accueil > Services > Coups de coeur Services > Pierrevert

Selon Wikipedia

Pierrevert

le 05/08/2012

Publié le : dimanche 5 août 2012, par Patrick ROUDEIX, Webmeste du site


Pierrevert (Peiravèrd en provençal selon la norme classique et Pèiroverd selon la norme mistralienne est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Ses habitants sont appelés les Pierreverdants.

 Histoire

Le territoire de la commune était occupé dans l’Antiquité : des vestiges gallo-romains ont été retrouvés en savoir plus...1.

À l’origine, un castrum avait probablement été édifié sur le rocheren savoir plus...réf. nécessaire. Celui-ci s’était alors développé relativement loin de la voie romaine rejoignant la Domitienne vers Reillanne. La première agglomération se regroupait alors autour d’un premier château dans le quartier actuel de la Bourgade. En 1168, on dénombrait deux châteaux. Le village s’était alors déplacé vers le plus important des châteaux pour s’assurer de sa protection. Au XIIe siècle, l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon y possède un prieuré (actuel quartier Saint-Michel->http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierrevert], l’église paroissiale Saint-Pierre, et les deux églises rurales Saint-Jean et Sainte-Marguerite (elle conserve cette dernière jusqu’au XVe siècle->http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierrevert] ; elle percevait les revenus de toutes ces églises en savoir plus...2.

Le village était partagé en six arrière-fiefs : Beauchamp, Bouc, Carbonelle, Châteauneuf, Sainte-Marguerite et Valgast. En 1390, Pierrevert fut considérablement détruit lors du passage de Raymond de Turenne, malgré la résistance et le combat de Gaudissart. Le plus imposant des châteaux est détruit en 1792 pendant la Révolution.

Le village de Pierrevert fut tout d’abord une possession de l’abbaye Saint-Victor de Marseille en savoir plus...3. Puis, la seigneurie de Pierrevert, appartenant ensuite aux comtes de Forcalquier, fut donnée successivement aux familles des Mévouillon, Villemus, Allamanon, Anduze-la Voulte (XIVe), Lévis de Ventadour (XIVe au XVIIe siècle->http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierrevert], Oraison, Conte et de Bernier. Valgast constituait un fief distinct au Moyen Âge en savoir plus...4.

Saint Patrice à qui on attribuait le fait que la population n’avait pas souffert de la peste de 1631, est le patron du village et une chapelle rurale lui est dédiée au quartier du même nom. Elle a été récemment restaurée comme la chapelle de Sainte-Marguerite.

Durant la Révolution, la commune compte une société patriotique, créée après la fin de 1792 en savoir plus...5.

Blason {PNG}

 Toponymie

Le nom du village, tel qu’il apparaît la première fois en 1113 (Petra viridi, signifie pierre verte ; le nom actuel est donc une francisation de l’occitan pèira + viridi, pour pierre verte en savoir plus...6.

 Économie

Église Saint Pierre de Pierrevert {JPEG}.

La commune de Pierrevert produisait surtout des céréales, des olives et des amandes. Mais sa réputation lui venait essentiellement de la qualité de ses fruits, cerises, en particulier, qui ont valu à ses habitants le surnom de "manjo-grafien" (mangeurs de cerises).

Depuis 1925, Pierrevert possède une coopérative vinicole en savoir plus...7, aujourd’hui dernière rescapée dans le département. La viticulture s’est développée dans les années 1930 et les efforts des viticulteurs ont abouti au classement en Vin délimité de qualité supérieure (VDQS->http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierrevert], en 1959 puis au classement en AOC, en 1998 avec le label "Coteaux de Pierrevert". Outre la structure coopérative, il existe sur le territoire de la commune deux domaines privés importants.

Des mines de lignite se trouvaient sur la commune en savoir plus...1.

 Géographie

Village du Parc Naturel Régional du Luberon {PNG}Située en Provence, Pierrevert est au carrefour des départements du Var, du Vaucluse, des Bouches-du-Rhône et des Alpes-de-Haute-Provence. Pierrevert se situe à 5 km à l’ouest de Manosque, à 5 km de Sainte-Tulle, à 7 km de Montfuron, à 8 km de Corbières, à 11 km de La Bastide-des-Jourdans et à 14 km de Beaumont-de-Pertuis.

La ville se trouve dans le parc naturel régional du Luberon et est traversée par le sentier de grande randonnée GR4.

Personnalités liées à la commune
La commune de Pierrevert a vu naître des personnages célèbres :
- Louis Nicolas Balthasar de Bernier qui fit une carrière militaire brillante (1726-1792) ;
- Antoine Melchior Balthasar de Bernier, mort au commandement de la Bellone lors d’un combat naval aux côtés de son oncle, le bailli de Suffren ;
- Eugène Étienne Charbonnier, évêque de Cochinchine orientale ;
- André Turcan, maire de la commune de 1945 à 1983, qui fut le plus jeune maire de France lors de sa première élection ;
- Étienne Gaudemard, curé de la paroisse de 1839 à 1885, est l’oncle d’Élémir Bourges, un des créateurs de l’Académie Goncourt qui effectua de nombreux séjours à Pierrevert ;
le philosophe Gaston Berger repose au cimetière de la commune.

 Lieux et monuments

Chapelle Saint Patrice {JPEG}Pierrevert conserve la porte Saint-Joseph (1701) (inscrite à l’inventaire supplémentaires des monuments historiques en savoir plus...14 sur les quatre d’origine de son rempart, avec quelques éléments de la courtine en savoir plus...15. Les deux châteaux ont été rasés, un lors des guerres de religion, l’autre à la Révolution. Les restes du château Sainte-Marguerite ou château des Tributiis consistent en quelques fenêtres Renaissance intégrées dans la ferme actuelle, côté cour en savoir plus...16. Ces fenêtres sont en gypserie et datent du milieu du XVIe siècle en savoir plus...18. Le décor intérieur est inscrit comme monument historique en savoir plus...19. L’église certainement élevée sur l’emplacement d’un "oppidum" gallo-romain est restaurée.

La chapelle Sainte-Marguerite est située près de la route qui relie Pierrevert à La Bastide-des-Jourdans dans les vignes et au bord d’un bois, au droit de la cave de Régusse, a été restaurée en 1934.

Par ailleurs, au cœur du village, se trouve l’église Saint-Pierre. Les bases des murs datent du Moyen Âge (XIIIe siècle->http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierrevert], le bas-côté nord étant encore plus ancien en savoir plus...20. Le reste de l’église (XVIIe siècle). Son clocher domine le village et sa porte est datée du XVIIIe siècle. Le portail XVIe vient d’une église démolie (à l’emplacement de l’actuel oratoire Saint-Jean-Baptiste en savoir plus...21 ; il est inscrit comme monument historique en savoir plus...22. L’église a des parties de différentes époques, avant 1722, pour la nef de la Vierge, agrandi deux fois par la suite, en 1722 et 1822.

Allant vers Sainte-Tulle, un peu à l’ouest, se trouve la chapelle Saint-Patrice datée du XIVe siècle) . Elle est située au cœur de la campagne et fait l’objet d’un pèlerinage annuel.

L’oratoire Saint-Jean-Baptiste est situé à l’extrémité ouest de la colline du village. Autrefois, il y avait là une église dont le porche aurait été réutilisé pour l’entrée de l’église Saint-Patrice. L’oratoire est composé d’un socle de pierre imposant surmonté d’une croix en fer.

L’oratoire Saint-Joseph, en bordure du carrefour Saint-Joseph, à l’intersection de la route de Manosque, de la route de La Bastide-des-Jourdans et de la route de Pierrevert, a été érigé pour célébrer le jubilé de 1852. On l’a ensuite regravé pour le jubilé de 1865. La statue de saint Joseph paraît être en fait un santon, habillé de tissu, et à la face burinée et très sculptée.

Les autres chapelles rurales sont à l’état de ruines. Ainsi, Notre-Dame des Dones (qui datait du IXe siècle) ou Saint-Véran ont totalement disparu, comme la chapelle de Saint-Michel ou Notre-Dame des Aires, sur la route de Sainte-Tulle.